Hautes-Alpes : quel impact de la crise sanitaire sur les faits de délinquance ?

Hautes-Alpes : quel impact de la crise sanitaire sur les faits de délinquance ?

SÉCURITÉ / Les faits de violences intrafamiliales augmentent aussi bien en zone Police ou en zone Gendarmerie

 

- Hautes-Alpes -

 

Les chiffres de la délinquance pour l’année 2020 ont été dévoilés ce mardi par la préfecture des Hautes-Alpes. L'État Major Départemental de la Sécurité s'est en effet tenu dans la matinée sous la présidence du Procureur de la République de Gap, Florent Crouhy et de la préfète des Hautes-Alpes, Martine Clavel.

 

Quel impact de la crise sanitaire sur ces faits ?

Le premier constat, c’est que les faits de violences intrafamiliales augmentent que ce soit en zone Police ou en zone Gendarmerie. Dans le détail, il y a eu 206 faits de violences intra-familiales dont 149 affaires de violences conjugales en zone Gendarmerie. C’est une hausse de 23,3%. Même constat en zone Police, c’est-à-dire Gap et Briançon, avec là + 8% des faits de violences intrafamiliales. Les arnaques et escroqueries en ligne sont aussi en forte augmentation : c’est +20,6% par rapport à 2019.

Mais les faits de délinquance sont en diminution, c’est -15 % en zone Police et -5% en zone Gendarmerie avec pour cette dernière 1.122 cambriolages constatés en 2020 soit -25,8%.  Pour Gap et Briançon, les faits de vols avec violences ont fortement chuté : -62%, c’est -35% pour les faits de vols avec effraction. Préfecture et Parquet qui rappellent que le département des Hautes-Alpes est « connu pour une délinquance limitée et diffuse ».

L’année 2020 a aussi été marquée par l’intensification de la lutte contre les stupéfiants. C’est d’ailleurs une des priorités du Procureur de la République de Gap, Florent Crouhy, comme il le rappelait lors de l’audience solennelle de rentrée. 462 procédures liées aux stupéfiants ont été conduites en zone Gendarmerie. 57 kilos de drogue ont été détruits et 80.000 euros d’avoirs criminels saisis. En zone Police, il y a eu en 2020, 410 procédures.

 

Trois décès sur les routes en 2020

Concernant la sécurité routière, il y a eu trois décès sur les routes en 2020. 18 personnes avaient perdu la vie en 2019. Malgré le confinement, les couvres-feu ou encore les restrictions de circulation, le nombre d’accidents corporels sur les routes a diminué seulement de 10% en un an, c’est une baisse de 1,3% par rapport à la moyenne des trois années. Notez que les accidents impliquant des véhicules sont majoritaires. 65% contre 16% pour les deux roues motorisés, 10% pour les cyclistes, 7% pour les piétons et 2% pour les camions.

Enfin, 61 affaires ont été traitées par les douanes avec notamment 37 saisies de stupéfiants, 13 saisies de tabac mais aussi quatre saisies d’armes. Notez que pour 2021 la lutte contre les violences intra-familiales, les atteintes aux biens, ou encore la sécurité routière resteront les priorités des services de l’État précise la préfète. 

 

A. Vallauri



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios