Hautes Alpes : FO Cheminots s’insurge contre la suppression de 13 postes

Hautes Alpes : FO Cheminots s’insurge contre la suppression de 13 postes

TRANSPORT / Les gares de Gap, Briançon, L'Argentière-la Bessée, Mont-Dauphin et Embrun sont impactées par cette annonce

 

- Hautes Alpes -

 

FO Cheminots s’insurge contre la suppression de 13 postes sur les Hautes Alpes. Effective à partir du 1er novembre prochain, cette décision de la SNCF qui impacte cinq gares haut-alpines (Gap, Briançon, Embrun, L’Argentière-la Bessée et Mont-Dauphin) poursuit la politique de développement du numérique et des bornes de vente en gare. En plus de la perte des emplois, la fermeture des guichets dans un département rural avec une forte population âgée est considérée comme inacceptable pour Force Ouvrière Cheminots et son secrétaire général du Val de Durance, Cédric Favier qui mise tout d’abord sur le dialogue pour régler cette situation.

 

« Avec la CGT, on va se réunir pour essayer de faire quelque chose d’unitaire et de voir avec les agents comment on peut aller à l’encontre de la direction », C. Favier

Concerné par quatre des treize suppressions de postes, le maire de L’Argentière-la-Bessée Patrick Vigne n’a pas hésité à faire connaitre publiquement son « désappointement et son désaccord » à la suite de sa rencontre, la semaine dernière, avec Céline Bochel, directrice des lignes Est Provence et Alpes SNCF. Il déplore donc la fermeture de sa gare cinq jours sur sept à la suite de l’harmonisation des horaires de guichets avec celle de Mont-Dauphin ainsi que le manque de réponse concrète sur des sujets comme la continuité du train de nuit durant les travaux Veynes/Valence ou le déneigement des lignes sans personnel permanent.

 

C.Lourenço



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios