Hautes-Alpes : Tour de France, la SAPN pointe l’impact environnemental

Hautes-Alpes : Tour de France, la SAPN pointe l’impact environnemental

ENVIRONNEMENT / Goodies en plastique, hélicoptère ou encore véhicules, la SAPN a souhaité s’entretenir avec l’organisation du Tour

 

- Hautes-Alpes -

 

Hélicoptères, voitures, ou encore caravane publicitaire, le Tour de France ne plait pas à tout le monde du fait de son impact environnemental. 15 millions de goodies ont par exemple été distribués en 2019. Mais depuis quelques années, des efforts sont mis en place par l’organisation : plus de dépliants ni de tracts, réduction des plastiques dans les cadeaux offerts par les marques, une trentaine de voitures hybrides mais aussi des voitures électriques pour suivre la course pour cette édition 2020. Insuffisant pour la SAPN, Société Alpine de Protection de la Nature. Sur le Département des Hautes-Alpes, l’association a souhaité rencontrer ASO, Amaury Sport Organisation qui organise le Tour de France. Une rencontre d’une demi-heure environ a eu lieu ce mercredi à Gap. Stéphane Passeron, membre de la SAPN :

 

« C’est vrai qu’ils font des choses à la marge, mais vu la situation planétaire, il faut prendre les choses à bras le corps », S. Passeron

 

Notez que pour l’édition 2021, la ville de Rennes a refusé d’accueillir la Grande Boucle, jugée trop polluante.

A. Vallauri