Polémique : Patrick Vigne, maire de l’Argentière-la-Bessée, répond aux attaques au sujet des masques.

Polémique : Patrick Vigne, maire de l’Argentière-la-Bessée, répond aux attaques au sujet des masques.

C’est donc la suite d’un épisode d’avant 2ème tour des municipales qui a été lancé il y a une semaine sur l’Argentière-la-Bessée.

Suite à l’attaque en règle de certains conseillers municipaux (voir article : Les masques de la discorde ), Le maire, Patrick Vigne, a tenu à réagir dans un communiqué.

« Depuis 30 ans que je suis élu, et en tant qu’adjoint, mais aussi chef d’entreprise, j’avais toujours répondu aux consultations de la mairie dans le cadre de ce qui est légal pour les communes de moins de 3500 habitants, estimant qu’une entreprise locale a le droit de travailler sur sa commune. Cette procédure est conforme à la réglementation. Afin d’éviter que l’on reproche au maire de décider tout seul, j’ai souhaité (bien que rien ne l’obligeait) réunir les membres de la commission « Affaires Sociales » afin de leur soumettre le besoin impérieux d’acheter dans les meilleurs délais et au meilleur coût des masques de protection pour donner à toute la population. Cette concertation menée (comme bien d’autres engagées durant cette période) semblait légitime et impérative. Comment être plus « exemplaire et responsable » ? Ces personnes mettant en cause sans vergogne l’intégrité d’une entreprise locale dans laquelle je n’ai plus le moindre intérêt financier depuis 2017, qui comme beaucoup a souffert grandement de la crise sanitaire et devant comme les autres, relever la tête avec dignité pour continuer à contribuer au tissu économique local. Mais, surtout, et c’est cela qui est beaucoup plus grave, reléguant au second plan, loin derrière leurs ambitions personnelles, la contribution du maire, des adjoints et des services municipaux à la mission de santé publique qui leur incombe et qui a été évoquée par le Président de la République dans sa citation du couple Maire/Préfet. Encore faut-il pour accuser les autres être soi-même irréprochable !

Cette mission de santé publique nous a été demandée par l’État, mais il ne nous a pas fallu attendre cela pour nous mettre en état de marche et venir en aide aux plus vulnérables d’entre nous à travers un nombre d’actions qui vous ont déjà été mentionnées dans les Lettres d’informations distribuées dans les boites à lettres. Nous sommes également venus en aide aux soignants, aux associations d’aide à la personne, aux commerçants, artisans et professions libérales et pour ce faire, nous nous sommes appuyés sur les bénévoles qui ont confectionné des masques et des visières, et je les en remercie du fond du cœur. Nous avons, par ailleurs, commandé plus de 15000 masques auprès d’organismes divers (Association des maires, Région, Département) sans commission d’élus préalable, à des conditions financières moins favorables et sans que cela ne me soit reproché par ces mêmes élus, afin de fournir toutes ces personnes, mais aussi le personnel des écoles, de la cantine, des services administratifs et techniques et bien sur 5000 masques grand public destinés à la population (…)

Alors oui, je suis un gars du pays proche des Argentiéroises et des Argentiérois, oui j’ai acheté 5000 masques pour la population après avoir réuni une commission alors que rien ne m’y obligeait et que personne n’en trouvait nulle part, OUI je me suis efforcé de maintenir la commande publique pour que l’économie ne s’effondre pas, oui je donne de l’impulsion à cette commune pour que le bien vivre à L’Argentière soit une réalité ! Avec cette crise douloureuse, nous devons être dans la construction et les quatre semaines à venir devraient être le creuset du projet futur de notre commune, bâti dans l’apaisement et la correction et profitable à toutes et à tous et non dans des polémiques stériles (…) »

 

TM