Covid-19 : Conseil départemental, des mesures, des masques…et des chaussettes.

Covid-19 :  Conseil départemental, des mesures, des masques…et des chaussettes.

Une réunion du Conseil départemental a eu lieu ce jeudi 23 avril à l’Hôtel du Département dans une version « confinement » inédite.

16 conseillers départementaux étaient présents. Après l’ouverture de la séance par le président Jean-Marie Bernard, tous étaient d’accord et se rejoignaient sur la singularité de la période vécue. Un sujet revenait en boucle dans cette salle du conseil : le jour d’après. Une inconnue qui inquiète fortement Patrick Ricou. Le 1er Vice-président et Président de l'Agence départementale a dressé un bilan en demi-teinte pour la saison hivernal, inexistant pour ce printemps et plein de doute pour la saison estivale à venir :

La gestion de la crise sanitaire par le président Emmanuel Macron et son gouvernement a été également pointée du doigt et taclée sèchement par Christian Hubaud, conseiller de Gap.

Florent Armand, conseiller de Laragne-Montéglin, était sur la même ligne et se faisait, lui, l’écho de réflexions glanées sur son canton.

Des masques…et des chaussettes !

Au sujet de la gestion des masques, la députée Pascal Boyer, a bien essayé de défendre le travail de l’exécutif dans cette crise sanitaire mais s’est perdue dans une comparaison malheureuse :

Joutes verbales passées, le Département a listé toutes les mesures d’accompagnement mises en place dans le cadre de la gestion de la crise du Covid-19 et de ses conséquences, notamment économiques :

Abondement du Fonds Covid-Résistance de la Région Provence Alpes Côte d’Azur

Le Département des Hautes-Alpes apporte sa contribution au fonds à hauteur de 2€ par habitant, soit une somme de 300 000€.

Fourniture d’associations caritatives haut-alpines en produits alimentaires locaux

le Conseil départemental a pris la décision d’octroyer des subventions exceptionnelles à un certain nombre d’associations caritatives du territoire afin qu’elles puissent acheter les invendus auprès de producteurs locaux. Un dispositif estimé à 15 000€ par semaine de confinement à venir

Favoriser l’approvisionnement des Établissements et services sociaux et médico-sociaux en denrées alimentaires auprès de producteurs locaux

le Conseil départemental octroie une dotation exceptionnelle de 150 000€ pour les mois de mai, juin et juillet, afin de compenser le surcoût de l’achat auprès des producteurs locaux et autorise les établissements à augmenter leur budget d’achats alimentaires.

Convention entre le Chicas et le Laboratoire départemental pour la réalisation des tests Covid

Dans le cadre de l’augmentation souhaitée par le Gouvernement du nombre de tests Covid-19 réalisés chaque jour en France, le Département et son Laboratoire d’analyses vétérinaires et d’hygiène alimentaire, ont manifesté leur volonté de contribuer à l’effort national.

En autorisant le Président Jean-Marie Bernard à signer cette convention avec le Directeur Yann Le Bras, le Conseil départemental entérine la mise à disposition du Laboratoire départemental au profit du Centre hospitalier des Alpes du Sud.

Mesures exceptionnelles pour les subventions octroyées par le Département

Les subventions d’investissement octroyées par le Département sont soumises au Règlement budgétaire, comptable et financier de la collectivité en vigueur lors du vote de la subvention. Au regard de la situation liée à l’épidémie de Covid-19, le Conseil départemental a pris la décision de proroger la validité des subventions votées depuis 2017.

Dans le même esprit, le Conseil départemental décide d’octroyer les subventions prévues aux organisateurs de manifestations qui n’ont pas pu avoir lieu. Et ce, au prorata des dépenses qu’ils ont engagées dans le cadre de la préparation des événements.

 

 

7 400 000 € d’aides aux initiatives locales

Malgré la crise sanitaire due au coronavirus, le Département a expliqué poursuivre l’ensemble de ses missions au service des Haut-Alpins afin de consolider l’attractivité du territoire. 7 400 000 € d’aides divers ont été votés.

SOLIDARITÉS :

580 000 € pour poursuivre notamment les investissements relatifs à la rénovation des Ehpad

ROUTES :

1 500 000 € pour la sécurisation et la modernisation du réseau, la prévention des risques naturels, la réalisation des travaux imprévus et urgents, et l’entretien des ouvrages d’art.

ENVIRONNEMENT :

930 000 € d’aides aux collectivités dans leur gestion de l’eau et de l’assainissement, le développement des mobilités alternatives et des énergies renouvelables

ÉDUCATION ET JEUNESSE :

825 000 € pour engager des travaux d’entretien dans les collèges du Département et renouveler leur matériel, pour soutenir les initiatives prises au sein des établissements comme les voyages scolaires, les projets pédagogiques, la pratique des activités de plein air, pour financer les associations intervenant dans les établissements

CULTURE ET SPORT :

1 200 000 € pour aider les écoles de musique, danse et théâtre dans leur fonctionnement, accompagner les Communes dans leurs projets culturels, permettre aux quatre services culturels du Département (Musée Museum départemental, Archives, Bibliothèque départementale et Cedra) d’acquérir du matériel et de fonctionner.

AMÉNAGEMENT ET ATTRACTIVITÉ :

1 800 000 € pour développer la solidarité territoriale et permettre à toutes les Communes de développer leurs projets ; pour doter les Hautes-Alpes de nouveaux équipements et soutenir les stations dans leurs activités et leur développement.

AGRICULTURE :

580 000 € pour le financement des structures qui accompagnent les agriculteurs dans leur quotidien (Chambre d’Agriculture, par exemple) et pour aider les exploitants dans le développement de leur activité (rénovation du verger, protection contre le gel et la grêle), pour inciter les producteurs à se regrouper et mutualiser leurs achats de matériel agricole.

 

T.Masselis