Crise Sanitaire : Bilan de l'ARS et de la DDCSPP pour les Hautes-Alpes.

Crise Sanitaire : Bilan de l'ARS et de la DDCSPP pour les Hautes-Alpes.
MAS les Roseaux à Briançon.

Martine Clavel, préfète des Hautes-Alpes, organisait un point presse en audioconférence ce jeudi en présence du docteur Guylaine BAGHIONI, directrice de l'unité territoriale des Hautes-Alpes de l'Agence régionale de santé PACA et de Stéphanie HACHET, directrice adjointe de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations. Il était question de faire un premier

En préambule, Martine Clavel a rappelé que la date du 11 mai annoncée par le Président Macron lundi dernier pour le « déconfinement progressif » était une « date d’objectif » et que le confinement progressif pourrait avoir lieu à cette date uniquement « s’il était parfaitement respecté jusqu’au 11 mai ».

Le docteur Guylaine Baghioni de l’ARS a fait le point sur la situation épidémiologique sur le département rappelant les chiffres de l’hospitalisation (46 hospitalisations, 14 réanimations et 4 décès) mais également le nombre de masques, plus de 395 000, distribués sur le département aux professionnels de santé. Pour ce qui concerne les Ehpad et les campagnes de dépistages massifs mises en place dans ces établissements : « 6 ont été accompagnés dans les hautes alpes pour les faire bénéficier de ce dépistage, ce qui représente un total de 390 résidents et 392 salariés testés pour un résultat de 4 résidents et 2 salariés positifs. »

Sur les 3 décès, suspectés COVID-19, survenus à la Maison d’accueil spécialisé de Briançon, le docteur Baghioni a voulu préciser que « 2 étaient vraiment diagnostiqués positifs, qu’un accompagnement spécifique avait était mis en place pour cet établissement et qu’il n’y avait pas eu de tests sérologiques sur les résidents mais des tests de dépistages par voie nasale. »

Pour ce qui concerne l’hébergement d’urgence dans les Hautes-Alpes, la capacité d’accueil a été portée de 150 à 180 places a expliqué, Stéphanie HACHET, directrice adjointe de la DDCSPP, qui est revenue également sur la prise en charge des 25 jeunes du CESAï.

T.Masselis