Economie : Le Département des Hautes-Alpes entretient l’économie et la solidarité.

Economie : Le Département des Hautes-Alpes entretient l’économie et la solidarité.

Jean Marie Bernard a annoncé plusieurs mesures mise en place par le département pour soutenir l’économie en général, l’agriculture en particulier et les associations caritatives.

Le ralentissement de la vie économique depuis le début du confinement a de nombreux effets collatéraux. Parmi ceux-ci, la fermeture des cafés, restaurants, puis de certains marchés de plein air qui frappent de plein fouet les producteurs, privés de moyens de mettre leurs produits à la vente.

Pourtant, la production agricole suit son cours. A titre d’exemple, 6000 agneaux arriveront très prochainement à maturité dans les Hautes-Alpes. ‘‘Dans le même temps, on se rend compte que les associations caritatives sont en manque de certains produits de première nécessité’’, note Patrick Ricou, vice-Président du Département en charge des finances et Président de l’Agence de développement économique et touristique des Hautes-Alpes.

« On joue un rôle un peu de solidarité envers les plus démunis et on veut donner un coup de main à nos producteurs locaux » - Jean-Marie Bernard

Après avoir mis ces deux constats en relation, surproduction d’un côté et pénurie de l’autre, l’ADDET et le Département ont eu l’idée d’acheter une part des invendus afin de les mettre à disposition des associations caritatives qui en ont besoin. Le président Jean-Marie Bernard détaille le processus :

Lait, yaourts, fromages, fruits et légumes… ces produits de première nécessité, fabriqués sur le territoire haut-alpin, vont ainsi profiter aux plus démunis de notre territoire. Une mesure estimée à 12 500€ par semaine de confinement à venir

Autre soutien annoncé par Jean Marie Bernard, une enveloppe de 300 000€ pour soutenir l’activité économique. Il s’agit du fonds ‘‘Covid-Résistance’’. Il a pour vocation de soutenir l’activité dans chaque territoire. Dès sa création, il a été doté de 10 millions d’euros de la Région et de 10 millions d’euros de la Caisse des dépôts et consignations.

Renaud Muselier a fait appel aux collectivités du territoire régional pour savoir dans quelle mesure elles pouvaient venir en appui à ce fonds et ainsi accroître sa force. Cinq des six départements de Provence Alpes Côte d’Azur – dont celui des Hautes-Alpes – et 42 des 52 Intercommunalités ont répondu présents, portant le fonds des 20 millions d’euros initiaux à 32 millions d’euros aujourd’hui.

 

T.Masselis