Hautes-Alpes : hausse du tarif des transports scolaires, P. Boyer se range derrière les manifestants

Hautes-Alpes : hausse du tarif des transports scolaires, P. Boyer se range derrière les manifestants

TRANSPORT / La députée des Hautes-Alpes soutient la mobilisation qui aura lieu mardi, devant l'antenne du Conseil Régional à Gap. Et demande aux conseillers régionaux élus dans les Hautes-Alpes à recevoir les manifestants

 

- Hautes-Alpes - 

 

Pascale Boyer soutient la mobilisation contre la hausse du tarif des transports scolaires dans les Hautes-Alpes. Pour rappel, jusque là de 15 euros par an, les parents situés hors Gapençais auront désormais à sortir du portefeuille 110 euros par an, après que la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur ait pris à sa charge cette compétence suite à la loi NOTre.

 

"Le service public de transport scolaire est indispensable à la lutte contre les 'inégalités de destin'", P. Boyer

 

La députée haut-alpine juge cette évolution "inacceptable" et refuse la possibilité de compenser cette hausse par les intercommunalités ou les communes elles-mêmes car cela aboutirait à des "inégalités de destin" en fonction des capacités financières des collectivités. La Parlementaire appelle donc le Conseil Départemental, dont elle est également élue, à prendre part aux discussions avec la Région. Et alors qu'une manifestation se déroulera devant l'antenne du Conseil Régional à Gap  le mardi 31 juillet, jour des inscriptions aux transports scolaires, Pascale Boyer se tourne vers les vices-présidents de l'hémicycle marseillais Roger Didier, Chantal Eyméoud et Anne-Marie Forgeoux, à recevoir les manifestants. 

 

C. Michard