Hautes-Alpes : de la radioactivité dans l'école de Saint-Chaffrey

Hautes-Alpes : de la radioactivité dans l'école de Saint-Chaffrey

SANTE / Dans la partie école maternelle, dans le dortoir, un taux de 1.223 becquerels par mètre cube a été mesuré, dépassant le seuil limite autorisé en France.

 

- Hautes-Alpes -

 

Condamnation partielle du groupe scolaire de Saint-Chaffrey depuis ce jeudi, pour radioactivité. Des doses importantes de Radon ont été relevées. Depuis 2014, le syndicat Sud Éducation tire le signal d’alarme. Dans la partie école maternelle, dans le dortoir, un taux de 1.223 becquerels par mètre cube a été mesuré, dépassant le seuil limite autorisé en France de 400 becquerels. Une exposition importante au Radon peut provoquer des problèmes pulmonaires.

 

 

Un gaz radioactif s’échappe du granit

Les deux classes de maternelle et le dortoir sont désormais inaccessibles aux 36 élèves du groupe scolaire de Saint-Chaffrey. Des émanations radioactives ont été mises à jour, après des mesures demandées par le syndicat Sud Éducation, membre depuis 2014 du Comité d’hygiène et de sécurité de l’établissement scolaire. « On savait qu’il y en avait, puisque l'école a été construite en partie creusée dans la roche », explique Emmanuel Maigret. Le Radon est un gaz naturel, émanant en effet du granit. Sa concentration, en France, ne doit pas dépasser 400 becquerels par mètre cube.

 

« On a fait un signalement pour danger grave et imminent », Emmanuel Maigret

 

Un premier rapport, en 2015, indique une concentration de 900 becquerels par mètre cube. « Il y a de la silicone qui a été mis entre les joints du carrelage du dortoir des petits, qui a été condamné. » Le temps de faire d’autres mesures. « Une autre série de mesures a été effectuée, au cours de l’hiver dernier 2016-2017. Et cette série de mesures est arrivée à des taux de Radon qui ont augmenté », alerte Emmanuel Maigret. 1.223 becquerels par mètre cube sont désormais relevés dans cette école.

 

Emmanuel Maigret, SUD Education Hautes-Alpes :

 

Les Hautes-Alpes en risque maximum

La mairie de Saint-Chaffrey, sur conseils de l’Inspection Académique, décide alors de condamner un étage dans cet école. « Nous sommes en contact avec les parents sur place. On prend acte qu’il y a des choses qui sont mises en place, mais on voudrait savoir les taux de Radon à l’élémentaire et au niveau supérieur de l’école. » La Direction Académique des Hautes-Alpes nous a assuré que les élèves et personnels sont en sécurité. Des travaux sont aussi prévus par la mairie de Saint-Chaffrey.

Mais Emmanuel Maigret de Sud Éducation s’étonne qu’un gaz qui traverse la roche ne traverse pas les murs de l’école. « Que ces mesures soient diligentées dans toutes les autres écoles du département, comme c’est la réglementation. » En effet, le Code santé publique oblige les communes de 31 départements, dont les Hautes-Alpes à procéder à des tests tous les dix ans pour détecter la présence de gaz radioactif dans les lieux publics. Des départements au risque maximum face à Radon.

 

Source : Ministère de la Santé et des Solidarités

 



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios