Hautes-Alpes : le département veut aider l'économie sociale et solidaire

Hautes-Alpes : le département veut aider l'économie sociale et solidaire

POLITIQUE / Les élus, en séance plénière, ont débattu sur l'aide à apporter au secteur de l'Economie sociale et solidaire : 6.000 emplois sur le département.

 

- Hautes-Alpes –

De nombreux dossiers votés ce mardi, lors de l’assemblée plénière du Conseil départemental des Hautes-Alpes. Un plan contre l’habitat indigne et la précarité énergétique, le renouvellement urbain du Haut-Gap, les nouvelles règles de subventions aux communes, le développement de la filière bois, ou encore le lancement d’un conseil de vie collégienne.

 

Soutenir l’économie sociale et solidaire

Mais l’assemblée a aussi débattu sur l’avenir de l’économie sociale et solidaire. Un débat lancé par la conseillère départementale d’opposition Valérie Rossi. « Quelle est notre volonté politique en la matière ? Je crois que notre Conseil départemental peut aller encore plus loin. Nous avons probablement un rôle à jouer, pour donner de la visibilité et valoriser toutes les initiatives. » La conseillère départementale du canton de Chorges qui propose la mise en place d’une plateforme d’échanges d’expériences.

Une économie qui représente 850 structures dans le département, soit plus de 6.000 emplois dans les domaines du sport, de l’agriculture, de l’insertion, ou encore du tourisme. Et c’est l’Agence de développement des Hautes-Alpes qui souhaite aider au développement de l’économie sociale et solidaire. « L’Agence départementale ne fait pas à la place, elle fait avec », affirme d’emblée son président, également le vice-président du Conseil départemental, Patrick Ricou. « Notre volonté est de créer les conditions pour que les projets émergent et d’être un support des initiatives individuelles. L’économie sociale et solidaire a toute sa place, dans le schéma de développement économique que porte l’Agence. »

Notez que la séance de ce mardi, à la demande de Gérard Fromm, a débuté par une minute de silence en mémoire des victimes des récents attentats terroristes de Bruxelles.