Hautes-Alpes : certains skieurs décédés étaient haut-alpins

Hautes-Alpes : certains skieurs décédés étaient haut-alpins

FAIT DIVERS / Après avoir retrouvé trois des six skieurs, il y avait peu d'espoir pour retrouver le reste du groupe vivant

Hautes-Alpes - L'information a été confirmée peu après 9 heures ce dimanche matin, les trois autres skieurs portés disparus dans le Vallon "Le Bachas" ont été retrouvés décédés également. Tous appartenaient à un groupe de skieurs de randonnée expérimenté et équipé, parti le samedi matin des remontées mécaniques de la station de ski de Ceillac. Ces quatre hommes et deux femmes, âgés entre 50 et 70 ans, appartenaient au Club Alpin Français. Ils sont originaires de Vars, l'Argentière la Bessée et de Guillestre. Leur disparition avait été signalée le samedi soir vers 18 heures par leurs proches alors que le groupe devait rentrer vers midi.

Des recherches ont été menées samedi dans la soirée, par le PGHM de Briançon. Selon les premiers éléments, le groupe a été emporté par une avalanche. Les trois premiers corps ont été retrouvés en bas de la coulée, selon le PGHM de Briançon. dans le Vallon Le Bachas, à 2.400 mètres d'altitude, grâce au système ARVA (Appareil de Recherche de Victime en Avalanche) possédé par les trois premières victimes. Les recherches ont été interrompues à 1h30 du matin, ce dimanche, en raison du manteau neigeux "très instable", nous a indiqué la préfecture des Hautes-Alpes qui a ouvert un PC de crise dans la salle des fêtes de Ceillac, dans le Queyras.

Les recherches avaient repris ce dimanche matin, dès le jour levé, avec 18 secouristes du PGHM de Briançon, dont deux chiens avalanche et un hélicoptère. Selon le préfet des Hautes-Alpes, Pierre Besnard, "il y avait peu de chances de retrouver vivants les trois autres skieurs". Les trois autres victimes ont donc été retrouvés ce dimanche matin. Une chapelle ardente a été dressée à Ceillac. 

La montagne, une deuxième fois meurtrière cette semaine

Déjà ce mercredi, un guide de haute montagne briançonnais et son client marseillais sont décédés dans une avalanche, à Puy Saint Vincent. Une enquête judiciaire a été ouverte par le parquet de Gap, un Technicien en Identification Criminelle est actuellement sur place. Ce samedi, le risque avalanche était de 3 sur 5 selon Météo France, qui prévoyait des plaques extrêmement fragiles à cette altitude.