Haute-Provence : Avenir 04, un investissement à 400 millions d'euros

Haute-Provence : Avenir 04, un investissement à 400 millions d'euros

ÉCONOMIE / Le Conseil Départemental compte bien jouer son rôle dans la commande publique. Il flèche 400 millions d'euros d'investissements sur ses compétences pour la durée du mandat

 

- Alpes de Haute-Provence - 

 

Les carnets de commande des entreprises bas-alpines vont se remplir dans les quatre prochaines années. Avec un client qui compte bien investir : le Département des Alpes de Haute-Provence. De l’argent va être injecté dans la commande publique avec le plan « Avenir 04 ». Présenté ce mercredi par la présidente de l’héémicycle, Eliane Barreille, l’idée est simple : « nous projeter sur l’avenir, sur toute la durée de notre mandature, à partir des ressources annuelles que la collectivité possède ».

 

Un gâteau de 400 millions d’euros dont la plus grosse part ira aux routes

Elle flèche donc tous les investissements possibles à réaliser durant le mandat, et ce ne sont pas moins que 400 millions d’euros qui seront mis sur la table jusqu’en 2028, « c’est exceptionnel, historique » poursuit la numéro 1 des Alpes de Haute-Provence. La machine économique va être relancée, grâce à un grand nombre de travaux qui seront réalisés.

 

« Nous allons mettre l’accent sur les EHPAD : passer la participation du Département de 3.000 euros par lit à 15.000 euros », E. Barreille

 

Les retombées sont déjà attendues pour les entreprises et l’emploi. « On veut tirer le Département vers le haut, avec de gros projets », explique sur Alpes 1 Éliane Barreille. Parmi eux, un nouveau collège à Oraison, les centres médico-sociaux « qui vont faire l’objet de rénovation ou de construction neuve », et les EHPAD qui verront la participation départementale quintupler.

 

Les feuilles de route des investissements, compétence par compétence, seront présentées en octobre ou décembre. Le plus gros poste d’investissements sera les routes, pour 194,3 millions d’euros débloqués dans les quatre prochaines années, en particulier le Pas de la Rochaille. 64 millions d’euros iront aux collèges, 19 millions d’euros aux autres bâtiments sous la compétence du département. La culture, « belle endormie du précédent mandat » selon Eliane Barreille, devrait s’en tirer avec 17 millions d’euros. Notez également ces 10 millions d’euros pour pérenniser l’Espace Lumière entre Pra Loup et le Val d’Allos.

 

M. Bonnefoy