Haute-Provence : quand Roland-Garros contribue au reboisement du massif du Contadour

Haute-Provence : quand Roland-Garros contribue au reboisement du massif du Contadour

ENVIRONNEMENT / Cette année, un don en caisse de 50 centimes sera proposé dans les points de restauration et à la Grande Boutique du tournoi parisien

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Quand Roland-Garros contribue au reboisement du massif du Contadour. Après 1.000 et 7.700 arbres plantés respectivement dans la forêt de Belvédère et la forêt de Toulourenc au Mont Ventoux, la Région Provence Alpes Côte d’Azur et la Fédération Française de Tennis s’associent pour une troisième édition consécutive. Une association dans le cadre du fonds RESPIR qui porte des projets labellisés bas carbone avec des financements publics et privés. Cette année, un don en caisse de 50 centimes sera proposé dans les points de restauration et à la Grande Boutique du tournoi parisien.

 

« Une opération de 258.335 euros avec 50% de la Région, 40% de la FFT et 10% d’autofinancement des 14 propriétaires forestiers », Bénédicte Martin

 

Avec plus de 50% d’espaces forestiers sur son territoire et une volonté politique dans la lignée du Plan Climat « Une COP d’avance », la Région décide de monter d’un cran avec un objectif de 31.000 arbres sur 45 hectares au sein du massif du Contadour. Un domaine forestier bas-alpin qui en a bien besoin selon Bénédicte Martin, 6ème vice-présidente en charge de l’Agriculture, de la viticulture, de la ruralité et du terroir.

 

Après les Alpes-Maritimes en 2020, le Vaucluse en 2021 et donc les Alpes de Haute-Provence en 2022, la logique veut que l’une des trois prochaines éditions de Roland Garros permette le reboisement d’un massif haut-alpin. Pour l’instant, aucun projet n’a été défini mais la Région continue à jouer son rôle de financeur des collectivités locales. C’est notamment le cas avec la plantation de 2.000 mélèzes sur 1,8 hectares à Embrun d’ici fin 2022-début 2023.

 

C.Lourenço