Haute-Provence : un frigo solidaire pour les personnes dans le besoin à Forcalquier

Haute-Provence : un frigo solidaire pour les personnes dans le besoin à Forcalquier

SOLIDARITÉ / En libre-service et à l’abri des regards, il permet aussi de réduire le gaspillage alimentaire

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Un frigo solidaire à Forcalquier. Depuis près de deux semaines, il a pris place à proximité de la mairie. Une installation à l’abri des regards qui permet de venir récupérer, en toute anonymat, des denrées alimentaires dans ce frigo. Des étagères faisant office d’épicerie sont aussi installées pour des aliments non frais. En libre-service, ce frigo solidaire permet aussi pour les cantines des écoles de réduire le gaspillage. Charlotte Soulard, adjointe aux affaires sociales à la mairie de Forcalquier et Sandrine Lebre, adjointe aux écoles ont eu l’idée de proposer ce frigo solidaire lors de la mise en place du protocole sanitaire dans les écoles.

 

« Quand une classe était fermée, 30 repas partaient à la poubelle », C. Soulard

 

 

Le frigo permet donc de lutter contre le gaspillage alimentaire tout en aidant des personnes dans le besoin. À Forcalquier, selon la municipalité, 1/5 de la population serait dans une situation de précarité.

 

« On suit 1.000 personnes : personnes âgées, isolées, familles en difficultés. On a un tissu important de personnes en précarité ».

 

Une habitante qui vit sur la commune depuis quelques mois vient justement voir si le frigo solidaire est approvisionné. Elle regrette le manque de civisme de certains « j’ai peu de ressources. Ce frigo c’est une très bonne idée malheureusement il y en beaucoup de monde qui en a besoin, et des gens se permettent de prendre une dizaine de produits d’un coup ». Le revers de la médaille, mais la municipalité ne compte pas changer ce principe de libre-service. Car « l’essentiel c’est que ça parte » soulignent les élus pour ce frigo alimenté grâce aux concours des commerçants, des primeurs du marché et bien sûr de la cantine scolaire.

 

Tout est étiqueté avec notamment la date limite de consommation. Une charte sur le frigo permet de savoir quels produits peuvent être déposés. Selon la référente aux écoles de la ville de Forcalquier, Audrey Malbranque, ce sont toujours des produits de qualité, « on a un prestataire de service, qui nous livre tous les jours. On propose aux enfants des menus végétariens, des produits bio, le pain est de Forcalquier. Ça permet à la population qui se sert dans le frigo solidaire d’avoir accès à des produits qui peut être ne se donnent par l’autorisation ou n’a pas les moyens d’avoir ». D’autres frigos solidaires pourraient être installés précise la municipalité, si l’expérimentation fonctionne.

 

Le reportage d’Aurore Vallauri : 

 

 

A. Vallauri