Alpes de Haute-Provence : qui pour prendre la mairie de Digne les Bains ?

Alpes de Haute-Provence : qui pour prendre la mairie de Digne les Bains ?
© Mairie Digne les Bains

POLITIQUE / Ils sont trois candidats pour ce premier tour des élections municipales qui se rejouent dans la capitale bas-alpine. Avec deux inconnues : l'abstention et le report des voix de trois précédentes listes

 

- Alpes de Haute-Provence - 

 

J-2 avant le premier tour des élections municipales à Digne les Bains. Ils sont trois en lice à concourir ce dimanche pour le fauteuil de maire, après l’annulation du scrutin de 2020 : la sortante Patricia Granet-Brunello, l’opposant Gilles Chalvet et la nouvelle arrivée, la conseillère départementale Geneviève Primiterra. Quels enjeux pour la capitale des Alpes de Haute-Provence ?

 

L'abstention, grande gagnante de 2020

Dès ce 5 décembre, les Dignois seront donc rappelés aux urnes. Trois petites voix seulement d’écart les amènent à revoter pour leur maire. Trois voix qui avaient donné lieu à un recours de l’opposant Gilles Chalvet. Et finalement, le tribunal administratif comme la Cour d’Appel lui avaient donné raison. Avant Noël, on revote dans un contexte où l’abstention pourrait être forte. Elle l’était déjà l’an dernier : la moitié des habitants ne s’était pas déplacée.

 

Quel report de voix ? 

De cinq candidats en 2020, ils sont désormais trois. Leur objectif de campagne était donc de récupérer les électeurs des trois autres listes : celle de Richard Valla, pour une composante PS-LR, qui avait réalisé près de 15 % des suffrages au second tour. Celle de France Gally, crédité de près de 12 % au second tour. Et celle de Marie Anne Baudoui candidate de Debout la France avec 8 % des suffrages exprimés. Une réserve de 1.834 voix pour trois candidats. La sortante Patricia Granet-Brunello, elle se veut être à la tête d’une liste plurielle, mais nouveauté pour ce scrutin : le soutien du PS local. Gilles Chalvet quant à lui n’a aucune investiture mais s’affiche clairement sur la droite de l’échiquier, avec des soutiens comme celui de Renaud Muselier, président de la région PACA ou David Géhant, maire de Forcalquier et vice-président régional. Et enfin, la surprise de ce scrutin c’est Geneviève Primiterra. La conseillère départementale de Digne les Bains, ancienne adjointe de Patricia Granet, avance une candidature de gauche.

Pour prétendre au second tour, il faudra au moins réaliser 10 % des suffrages. Tous pourraient atteindre cet objectif, reste désormais à définir si l’un se désistera au profit de l’autre… rien de moins sûr.

 

C. Cava Michard