Alpes de Haute-Provence : Patricia Granet Brunello prend acte et est prête à repartir

Alpes de Haute-Provence : Patricia Granet Brunello prend acte et est prête à repartir

POLITIQUE / Suite à la décision du Conseil d'État d'annuler les dernières élections municipales de Digne les Bains, un nouveau scrutin doit être organisé d'ici trois mois

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Patricia Granet Brunello prend acte et est prête à repartir. Prête à repartir dans une campagne électorale pour la mairie de Digne les Bains qu’elle pressent « abominable » pour ce qui sera son dernier combat politique. Alors que la préfète des Alpes de Haute-Provence Violaine Demaret désigne ce vendredi une délégation spéciale en charge des affaires courantes de la ville jusqu’au nouveau scrutin, la décision du Conseil d’État d’annuler les élections municipales met fin à plusieurs mois de procédures judiciaires lancées par Gillet Chalvet, tête de liste de « Terre dignoise-devoir d’agir » qui avait perdu de trois voix seulement en 2020.

 

« Monsieur Chalvet a voulu semer le doute mais la probité des équipes municipales n’est vraiment pas à remettre en cause », Patricia Granet Brunello

 

Même si la maire sortante a un profond sentiment d’« injustice », reprochant notamment le formalisme du Conseil d’État, Patricia Granet Brunello s’était préparée à cette décision qui révèle, malgré tout, l’absence de fraude.  

La date des prochaines élections est désormais entre les mains de la préfecture qui doit les mettre en place dans un délai de trois mois, mais l’ancienne édile espère que cela soit le plus rapide possible car la mairie ainsi que Provence Alpes Agglomération sont désormais au ralenti. En effet, la 1ère vice-présidente déléguée aux relations avec les communes et maire d’Estoublon Carole Toussaint fera l’intérim avec les autres vice-présidents durant cette phase de transition. Notez que les anciens adjoints au maire George Pereira, Bernard Teyssier et Francis Kuhn doivent également quitter le bureau de PAA.  

 

C.Lourenço