Alpes de Haute-Provence : l'élection municipale de Digne les Bains annulée par le Conseil d’État

Alpes de Haute-Provence : l'élection municipale de Digne les Bains annulée par le Conseil d’État

POLITIQUE / La préfète des Alpes de Haute-Provence Violaine Demaret va désormais nommer une délégation spéciale qui gérera la commune le temps que ce second scrutin soit organisé dans les plus brefs délais

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

L’élection municipale de Digne les Bains annulée par le Conseil d’État. Décision prise ce mercredi par la plus grande autorité administrative du pays, qui a donc suivi les conclusions du rapporteur. Alors que la maire sortante avait recueilli trois voix de plus que son rival politique Gilles Chalvet lors des municipales de 2020, la tête de liste de « Terre dignoise-devoir d’agir » avait déposé un recours devant le tribunal administratif de Marseille pour annuler le scrutin.

 

« Au plus vite les élections seront rejouées, au mieux ce sera pour la vie démocratique qui a été confisquée depuis des mois par l’équipe actuelle », Gilles Chalvet

 

La juridiction était allée dans le sens du requérant, en remettant en question 13 émargements. Le scrutin avait été annulé en première instance, « revoter pour moi est totalement injuste » avait estimé Patricia Granet-Brunello qui avait fait appel de cette décision. Le Conseil d'État était donc amené à se prononcer, mais déjà fin septembre, les conclusions du rapporteur allaient dans le sens d'une annulation du scrutin et d'un rappel aux urnes. Désormais, Gilles Chalvet demande à ce que le scrutin se tienne rapidement, pour sortir Digne les Bains d'une situation d'immobilisme. 

 

Les électeurs dignois devront retourner aux urnes pour élire un nouveau maire dans les trois mois qui viennent. La préfète va nommer une délégation spéciale de trois personnes pour gérer les affaires courantes et urgentes de la ville. Elle sera installée ce vendredi.

 

 

C.Lourenço/ C.Cava Michard