Haute-Provence : mobilisation des AESH, la directrice d’une école à Manosque « retenue » par les manifestants

Haute-Provence : mobilisation des AESH, la directrice d’une école à Manosque « retenue » par les manifestants
photo prétexte

ÉDUCATION / Ils demandaient un entretien avec cette dernière et l’Inspection Académique

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Digne les Bains, Gap ou encore Manosque, ce mardi les AESH étaient en grève dans les Alpes du Sud. Des mobilisations soutenues par CGT Éduc’action, FNEC-FO, FSU, SUD Éducation à l’image de celles mises en place sur le territoire national car pour les Accompagnants d’Élèves en Situation de Handicap, « la coupe est pleine ». Des travailleurs précaires qui demandent notamment un meilleur salaire, des conditions de formation, de travail et d’emploi dignes mais aussi un statut de la Fonction Publique. À l’école de la Ponsonne à Manosque, là où de nombreux enfants ayant besoin d'AESH sont scolarisés, la situation était tendue ce mardi matin. La directrice de l’établissement a été « retenue » dans son bureau par des manifestants qui demandaient un entretien avec cette dernière et l’Inspection Académique, explique Cynthia du collectif des AESH. « Nous ne sommes pas considérés et notre action à La Ponsonne le montre. Nous avons « séquestré » la directrice dans son bureau pour avoir une intervention de l’IEN (Inspecteur de l’Éducation Nationale), et dans tout son mépris, il a refusé de nous recevoir. Il a même appelé la Police » poursuit Cynthia.

 

« Les AESH sont pour la plupart à 21h et donc à 670 euros », Cynthia

 

Contactée, la directrice de l’école indique que ce n’était pas « une séquestration ». Un entretien a finalement été accordé avec les parents d’élèves. Notez que de nouvelles mobilisations sont déjà envisagées par le collectif des AESH.

 

Guillaume Messien pour Haute-Provence Info / A. Vallauri