Alpes de Haute-Provence : Renaud Muselier en défenseur de la lavande

Alpes de Haute-Provence : Renaud Muselier en défenseur de la lavande

AGRICULTURE / Un engagement personnel du président de la Région Provence Alpes Côte d'Azur comme l'atteste sa visite ce jeudi à Puimoisson

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Renaud Muselier en défenseur de la lavande. Avec plus de 9.000 emplois directs, 20.000 hectares et 84 tonnes d’huile essentielle par an, l’avenir de cette filière emblématique de la Région et plus spécifiquement des Alpes de Haute-Provence est dans l’incertitude et la peur. La raison : la perspective d’un projet de réglementation européenne qui pourrait être signé à la fin de l’année. En effet, dans le cadre de la « Stratégie pour la Durabilité dans le domaine des produits chimiques du Pacte vert européen », ce dernier vise toutes les molécules provoquant des irritations ou des allergies et la lavande serait alors considéré comme un produit dangereux.

 

« J’irai fin septembre ou fin octobre à Bruxelles pour répondre techniquement, économiquement et politiquement à leurs inquiétudes », Renaud Muselier

 

Ubuesque pour un véritable front commun composé par toutes les filières professionnelles, syndicats agricoles et personnalités politiques à l’instar du président de la Région Provence Alpes Côte d’Azur qui est en première ligne pour sauver l’or bleu de Provence. C’est dans ce contexte qu’à l’invitation d’Eliane Barreille présidente du Conseil départemental des Alpes de Haute-Provence, Renaud Muselier s’est rendu ce jeudi matin à la Coopérative Agricole Plantes à Parfum de Provence à Puimoisson pour démontrer son engagement personnel sur ce dossier.

Avec plus de 135.000 signataires, une pétition lancée par les agricultures et les distilleurs du secteur demande également à la Commission Européenne de prendre en compte la spécificité des produits naturels, en particulier celle des huiles essentielles qui sur 600 composants, ne possède qu’un seul potentiellement allergène. Une filière inquiète mais soutenue aujourd’hui et demain comme cela a été le cas hier avec notamment 1,9 millions d’euros engagée par la Région lors des trois dernières années.

 

C.Lourenço



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios