Alpes de Haute-Provence : l'Europe fait trembler la filière lavandicole

Alpes de Haute-Provence : l'Europe fait trembler la filière lavandicole

AGRICULTURE / Un projet pourrait classer l’huile essentielle de lavande comme un produit chimique

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

La carte postale des Alpes du Sud pourrait bien changer dans les années à venir… finis les champs de lavande à perte de vue. C’est un projet de règlementation de l’Union européenne qui met à mal la lavandiculture. L’Europe réfléchit en effet à reclassifier les molécules de synthèse dès 2025, et pourrait donc classer l’huile essentielle de lavande comme un produit chimique. Une directive qui s’inscrit dans le règlement REACH. L’objectif de ce texte est bon au départ pour Laurent Depieds, président de la FDSEA des Alpes de Haute-Provence, « puisqu’il s’agit de protéger les consommateurs en éliminant les molécules dangereuses pour la santé ». Seulement, il ne différencie pas molécules de synthèse et molécules naturelles, « les produits pétrochimiques et naturels ».

 

« Des plantes risquent de disparaitre car une composante d’une molécule pourrait poser problème. Les grosses boîtes vont s’appuyer sur des produits issus du pétrole », L. Depieds

 

« Si le texte passe, la filière est en danger, la carte postale va changer », Rémi Angelvin

 

Une pétition a été lancée, elle a recueilli près de 130.000 signatures et appelle à protéger les producteurs de lavande et lavandins. Parmi eux, Rémi Angelvin, exploitant à Valensole. Très clairement, ce projet européen risque de bousculer toute sa production.

 

L’opposition du corps politique prend forme

Le corps politique s’élève contre ce projet européen de reclassifier l’huile essentielle de lavande comme produit chimique, à l’image de Renaud Muselier, président de la région PACA, ou de Daniel Spagnou. Le président de l’Association des Maires des Alpes de Haute-Provence appelle à une action commune des Alpes du Sud.

La culture de lavande en France couvre plus de 4 000 hectares et produit annuellement 84 tonnes d'huile essentielle dont environ 19 tonnes d' « Huile essentielle de lavande de Haute-Provence » ou « Essence de lavande de Haute-Provence ». L'aire géographique de l'AOC "Huile essentielle de lavande de Haute-Provence" concerne quatre départements : les Alpes de Haute Provence, les Hautes-Alpes, la Drôme et le Vaucluse.

 

C. Cava Michard



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios