Haute-Provence : une épée de Damoclès sur le « Festival au Top » à Digne

Haute-Provence : une épée de Damoclès sur le « Festival au Top » à Digne

CULTURE / Les organisateurs appellent tout ceux qui veulent participer à réserver dès à présent sur internet

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Une épée de Damoclès sur le « Festival au Top » à Digne les Bains. Outre la sixième édition qui pourrait être compromise, c’est tout l’événement qui pourrait ne plus trouver de place dans la cité dignoise si les ventes ne sont pas suffisantes. C’est ce qu’explique l’acteur Grégory Montel, président de l’association « Potes of the Top » alors que cette année, le festival doit se tenir les 27 et 28 août au Parc Jouvet.  « C’est devenu un festival à part entière. On commence à faire venir des artistes très importants et qui nous coûtent un peu donc c’est vrai que le festival ne rapporte pas beaucoup d’argent. Le festival, c’est vraiment un cadeau qu’on fait aux Dignois parce que personne d’autre ne pourrait l’oser sur notre territoire. C’est une vraie prise de risque chaque année, on est toujours dans l’insécurité, du temps, de ci de là. Par exemple, le budget cette année, c’est 140.000 euros » souligne Grégory Montel.

 

« Quand on fait venir les têtes d’affiches des grands festivals nationaux, il faut le payer », G. Montel

Une décision a toutefois été prise par l’organisation cette année, « si on n’a pas suffisamment de réservations autour du 10 aout, malheureusement on ne pourra pas continuer. Parce que c’est une prise de risque trop importante cette année », poursuit le président de l’association « Potes of the Top ». La soirée du vendredi est à 35 euros, celle du samedi est au tarif de 20 euros. Un pass au prix de 50 euros est mis en place pour le week-end. Notez que le pass sanitaire sera demandé suite aux annonces gouvernementales. Des tests antigéniques pourront être effectués à l’entrée du festival.

 

Où en est-on de la réhabilitation de l’ancien cinéma le Top ?

Pour rappel, initialement, le festival se donnait pour objectif de soutenir le projet du collectif « Potes of the Top » : financer le projet de transformer l’ancien cinéma « en tiers lieu culturel ». Un chantier estimé à 2.5 millions d’euros, qui devrait débuter à la fin de l’été.

Le programme est à retrouver ici

 

A. Vallauri