Alpes de Haute-Provence : l’Opéra en bas de chez soi à Manosque

Alpes de Haute-Provence : l’Opéra en bas de chez soi à Manosque

CULTURE / Des spectacles gratuits pendant deux mois dans trois quartiers prioritaires de Manosque

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Durance Luberon Verdon Agglomération en partenariat avec la ville de Manosque, et dans le cadre du Contrat de Ville mené par la politique de la ville, lance l’« opéra déconfiné ». Ce projet original est à l’initiative du Collectif des artistes lyriques & musiciens pour la solidarité (CALMS) basé à Marseille, et représenté par le coordinateur artistique Mikhael Piccone. Le collectif définit son action comme « une maraude culturelle et une action sociale de lutte contre l’isolement ».

À partir de ce jeudi 6 mai et jusqu’au jeudi 1er juillet, des concerts d’opéra de 20 minutes seront proposés gratuitement dans trois quartiers prioritaires de Manosque : Les Ponches, Les Aliziers et La Colette. Des moments de musique classique, rares dans les quartiers, qui offriront à tous les habitants la possibilité d’écouter, de regarder depuis leur fenêtre, leur terrasse… mais aussi de descendre s’approcher des artistes et de la petite scène improvisée dans un grand espace public.

 

Culture et lien social

Une dizaine d’associations et de partenaires soutiennent le projet et vont participer activement. C’est le cas par exemple du CCAS, de l’Atelier des Ormeaux, De Bouche à Oreille, Adoma ou du CADA. Lors de chaque représentation, les représentants des associations seront présents pour inviter à la rencontre, à la discussion et recevoir les publics qui en ressentiront le besoin. Pour créer ce lien entre la culture et l’aspect social, des thématiques bien spécifiques seront abordées par les chanteurs et musiciens. L’amour contre tout, le couple et ses difficultés de communication, les mythes, le travestissement, l’enfance, les violences conjugales, les égalités homme-femme… Pour Mikhael Piccone, « c’est un moyen de faire découvrir l’opéra, mais aussi d’amener des thématiques qui permettent d’échanger, de se rencontrer…et de créer de la prévention ». Il souhaite proposer une très belle programmation avec la venue d’artiste reconnus comme Stéphane Sénéchal qui a été médiatisé pendant le confinement lorsqu’il chantait depuis sa fenêtre, à Paris, pour lutter contre l’isolement. Mozart, Les Noces de Figaro, Carmen ou encore West Side Story… des extraits des grands classiques seront ainsi proposés chaque jeudi soir au public. Pour la dernière représentation, le jeudi 1er juillet, le collectif comme Caroline Paolasso, conseillère municipale à Manosque et vice-présidente déléguée à la politique de la ville, espèrent pouvoir retrouver le public sur scène avec les chanteurs.

 

Neuf semaines, neuf soirées, « un beau projet qui s’inscrit dans la durée et dont j’ai hâte de voir le résultat », ajoute Jean-Christophe Petrigny, Président de l’agglomération. « Nous avons une volonté de pérenniser l’opéra lyrique dans la programmation culturelle », termine-t-il.

 

M.Mathieu