Alpes de Haute-Provence : éboulement impressionnant sur la route du col d’Allos

Alpes de Haute-Provence :  éboulement impressionnant sur la route du col d’Allos

INFOS ROUTES / « La première estimation du coût des travaux est entre 200.000 et 300.000 euros et a minima, cette route sera totalement fermée à la circulation durant trois mois », René Massette

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Alors que la maison technique de Barcelonnette réalisait le 16 avril dernier des opérations de déneigement pour une réouverture initialement prévue, un important éboulement s’est produit 150 mètres au-dessus de la RD908 à hauteur des remontées mécaniques des Agneliers. Mardi dernier, un géologue est venu inspecter le versant surplombant la chaussée et son premier diagnostic n’est guère rassurant car les chutes de matériaux au-dessus du cône de déjection sont élevés à très élevés.

 

« La première estimation du coût des travaux est entre 200.000 et 300.000 euros et a minima, cette route sera totalement fermée à la circulation durant trois mois », René Massette

 

Cette route étroite de quatre mètres de large est désormais partiellement détruite avec près de 3000 m³ de matériaux tombés sur la voirie et provoquant au passage d’importants dégâts. Deux murs de soutènement, des parapets et des glissières de sécurité ont été emportés et une ligne téléphonique a été sectionnée. Venu constater les dommages, René Massette, président du Conseil départemental des Alpes de Haute-Provence a annoncé, vendredi dernier, que des travaux d’envergure vont démarrer dès ce lundi.

 

Des aléas habituels sur le département

Durant toute la durée des travaux, aucune déviation locale n’est possible. Il faudra alors passer par le Col de la Cayolle et le Col des Champs afin de relier le Val d’Allos et l’Ubaye. Une situation très impactante alors que la saison estivale pointe le bout de son nez mais ces aléas sont malheureusement habituels sur les 2.455 kilomètres de routes gérés par le département selon René Massette. En effet, avec près de 30 éboulements entre 2010 et 2018, date du dernier effondrement, la sécurisation de la Rochaille a démarré lundi dernier dans l’Ubaye et va se poursuivre jusqu’à l’hiver. Un énorme chantier estimé à 40 millions d’euros qui est financé par l’État, la Région et le Département.

 

C.Lourenço



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios