Alpes de Haute-Provence : la préfète précise les mesures sanitaires

Alpes de Haute-Provence : la préfète précise les mesures sanitaires

SANTE / La préfète des Alpes de Haute-Provence ajoute certaines mesures sanitaires à celles annoncées par le gouvernement

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Suite aux annonces gouvernementales du 30 mars dernier, la préfète des Alpes de Haute-Provence, Violaine Démaret, a souhaité ajouter un certain nombre de mesures sur son territoire. Celles-ci viennent permettre de renforcer les mesures sanitaires pour lutter toujours plus contre la propagation du virus. Ainsi, le télétravail doit être systématique dans le cas où l’activité le permet, pour au moins 4 jours par semaine. Les réunions en visio doivent être favorisées. Dans les entreprises, le respect du protocole sanitaire strict devra, au demeurant, être respecté.

Les dispositifs de soutien aux activités déjà existants resteront en vigueur et un nouveau dispositif s’ajoute : le « coûts fixes ». Il vient en complément du fonds de solidarité mis en place le 24 mars dernier. Ce nouveau dispositif est destiné aux entreprises dont l’activité est partiellement affectée par la crise sanitaire et dont le niveau de charge fixe est élevé.

Enfin, la préfète a annoncé une série de mesures supplémentaires :

  • Interdiction des brocantes, foires et vide-grenier,
  • Interdiction de la vente de boisson sur les marchés de plein air et dans un rayon de 50m autour,
  • Interdiction de la vente de produits non alimentaires (jouets, accessoires, vêtement…) sur les marchés de plein air,
  • Interdiction de manifestation, au cas par cas, si le respect des gestes barrières ne peut être assuré par les organisateurs, si elles se déroulent lors de la pause déjeuner et incluent des pique-niques avec un rassemblement de plus de 6 personnes.

 

La préfète ajoute « comprendre la lassitude des Bas-alpins quant aux contraintes générées sur leur vie par les mesures de lutte contre l’épidémie, mais indique compter sur le civisme des habitants et rend hommage aux soignants et personnels hospitaliers, pour certains épuisés ». Il est possible de contacter la Cellule d’information au public (CIP) afin d’avoir plus de renseignements sur les mesures en place au 73 11. Les librairies, disquaires, coiffeurs, services de réparation et d’entretien de musique, commerces de véhicule ou machine agricoles, fleuristes et commerces de détail de cacao, chocolat et confiserie resteront ouverts.

 

M.Mathieu