Alpes de Haute-Provence : Salagon fait peau neuve et voit l'avenir en violet

Alpes de Haute-Provence : Salagon fait peau neuve et voit l'avenir en violet

CULTURE / René Massette a inauguré le premier champ de lavande des jardins de Salagon

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Mercredi dernier, sous un soleil de plomb, René Massette, président du Conseil Départemental des Alpes de Haute-Provence, a coupé le ruban pour inaugurer le premier champ de lavande installé au cœur des jardins remarquables de Salagon. Pour l’occasion, il était accompagné par deux conseillers départementaux, Robert Gay et Sophie Balasse, ainsi que par le maire de Mane, Jacques Dépieds, et Antonin Chabert, directeur de Salagon.

Le champ de lavande se compose de 1.500 pieds qui vont fleurir au mois de juin pour offrir une vue magnifique avec le prieuré en arrière-plan. L’opération a été réalisée par l’entreprise Alpes Azur Environnement et cette implantation sur 1.250 m² a été assez périlleuse puisqu’il ne fallait pas endommager les vestiges toujours présents sous terre. Avec ces lavandes, René Massette espère « attirer une partie des touristes étrangers et notamment chinois qui choisissent chaque année de faire leur photo à Valensole ».

 

Des granges aménagées en salle d'exposition

Dans la continuité de ses travaux d’évolution, le musée de Salagon va bientôt pouvoir accueillir des expositions temporaires d’envergures. Les travaux d’aménagement des granges qui viennent de débuter vont permettre de créer quatre salles d’exposition sur deux étages de 450 m² chacun. Au centre, un élévateur permettra aux personnes à mobilité réduire de profiter de l’ensemble du lieu. Les architectes Christine Pichat et Thierry Poulain prévoient de rénover la calade de la cour classée monument historique, une nouvelle ouverture sur les vestiges d’une ancienne porte et de poursuivre le cheminement extérieur dans les jardins. L’objectif est de créer un véritable lien entre les jardins et le musée.                                                                                         

 

Les travaux qui s’élèvent à un montant total de 1 million d’euros sont financés par le Conseil Départemental avec une subvention à hauteur de 450. 000 euros par la région. Ils seront réalisés en deux temps. Une première partie jusqu’au mois de juillet puis une trêve pendant la période estivale afin de ne pas déranger les visiteurs du lieu. Ils reprendront ensuite en septembre pour s’achever en novembre 2021.

 

M. Mathieu