Alpes de Haute-Provence : « Digne n’a toujours pas trouvé sa place au sein de la Région »

Alpes de Haute-Provence : « Digne n’a toujours pas trouvé sa place au sein de la Région »

POLITIQUE / Gilles Chalvet, candidat pour les élections municipales de Digne les Bains et à la tête de « Terre Dignoise » était l’invité du 8 :30

 

- Alpes de Haute-Provence - 

 

Mettre en avant une « action globale » plutôt que « parcellaire » et trouver l’identité de Digne les Bains : c’est le plan d’actions que se fixe le candidat Gilles Chalvet. À la tête de la liste « Terre Dignoise », ce médecin constate un pouls presque atone au sein de la ville, « le constat du déclin est là avec le départ de nos jeunes et de nos entreprises ». Un constat qu’il appuie par l’étude de l’INSEE, où l’Institut pointe un niveau d’emploi qui n’est pas revenu à son niveau d’avant crise. « Il n’y aura pas de solution miracle » pour Gilles Chalvet, mais un projet qui doit être global, « agir sur tous les bras de levier car Digne n’a pas su trouver sa place dans la région. Désormais il faut attirer, que l’on ait envie de s’installer ».

 

« On n’est pas assez volontaire »

 

Et pour attirer, comment faire ? « Il faut attirer des emplois, des investisseurs. On ne pourra pas garder nos services publics et faire revenir nos entreprises si on n’est pas capable d’avoir un projet séduisant. Il faut profiter des enjeux environnementaux pour profiter des subventions de la région », poursuit le candidat, amer quand il constate que le contrat Cœur de Ville apporte 800.000 euros à Digne les Bains contre 30 millions d’euros pour Manosque.