Alpes de Haute-Provence : cohésion sociale, prédation, aménagement du territoire, les priorités du préfet

Alpes de Haute-Provence : cohésion sociale, prédation, aménagement du territoire, les priorités du préfet

POLITIQUE / « Le loup colonise la quasi-totalité de notre territoire. Il en vient à presque menacer l’équilibre pastoral de notre département », O. Jacob

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Veiller à la protection des populations, accompagner l’aménagement du territoire, veiller au développement des entreprises, le préfet des Alpes de Haute-Provence, Olivier Jacob a présenté ce jeudi à la presse les actions prioritaires de l’Etat sur le territoire pour l’année à venir. Olivier Jacob qui a rencontré la semaine dernière les chefs d’entreprises. Objectif : évoquer les conséquences du mouvement social des gilets jaunes. Plusieurs secteurs touchés sur le département : la grande distribution, l’hôtellerie, la restauration mais aussi le secteur des parfums et des senteurs. Des chefs d’entreprises qui ont demandé au représentant de l’État de leur garantir la liberté de commercer.

À lire aussi : Alpes de Haute-Provence : y a t-il un impact économique du mouvement des gilets jaunes ?

 

Mouvement des gilets jaunes, 13 opérations de démantèlement de cabanes

Depuis le début du mouvement des Gilets Jaunes, le 17 novembre dernier, les forces de l’ordre ont mené sur les ronds-points 13 opérations de démantèlement des cabanes construites, annonce la préfecture. Dans le détail, quatre opérations ont été menées à Manosque, deux à Peyruis et Forcalquier, une à Barcelonnette, Sisteron, Digne les Bains, la Brillanne et Château Arnoux Saint Auban.

 

La cohésion sociale au cœur des enjeux de l’année 2019

École de la deuxième chance, garantie jeunes et plan national de lutte contre la pauvreté font partie des priorités pour Olivier Jacob :

 

 « Le loup colonise la quasi-totalité de notre territoire. Il en vient à presque menacer l’équilibre pastoral de notre département », O. Jacob

 

Autre sujet prioritaire pour le département, la prédation du loup qui ne cesse d’augmenter. La préfecture a comptabilisé 693 attaques en 2018 pour 2.211 victimes indemnisées. En 2017, il y avait eu 555 attaques et 1.616 victimes indemnisées. 118 communes ont été concernées l’an passé par au moins une attaque, contre 99 en 2017. Olivier Jacob qui va d’ailleurs faire des propositions au préfet coordonnateur :  

Notez qu’en 2018, neuf loups ont été prélevés sur le département.

 

Et la sécurité routière ?

19 personnes sont décédées sur les routes des Alpes de Haute-Provence en 2018, contre 30 en 2017. « L’objectif est de ne pas aller au delà de dix tués à l’horizon 2020 » a rappelé le préfet. Prévention mais aussi répression vont donc se poursuivre cette année. 

 

Où en est-on du projet immobilier de l’hôtel de police ?

Enfin notez également que parmi les annonces, le préfet a indiqué que concernant le projet immobilier de l’hôtel de police, les appels d’offres ont été lancés en décembre. Il a confirmé l’engagement de l’État en 2020 pour le rachat de l’hôtel de police.

Et puis ce jeudi, le nouveau secrétaire général, sous-préfet de Digne les Bains a été présenté. Amaury Decludt qui est arrivé sur le territoire il y a moins d’une semaine. Il travaillait auparavant au Ministère des finances à Bercy. Trois missions lui ont été confiées par le préfet :

M. Bonnefoy



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios