Région PACA : vote d’une motion contre l'accueil de migrants, quand deux vice-présidents des Alpes du Sud en accueillent dans leurs villes

Région PACA : vote d’une motion contre l'accueil de migrants, quand deux vice-présidents des Alpes du Sud en accueillent dans leurs villes

POLITIQUE / Alors que le conseil régional Paca a adopté une motion présentée par la majorité les Républicains contre l'accueil de migrants, Chantal Eyméoud, 2ème vice-présidente et maire d’Embrun et Roger Didier, 13ème vice-président et maire de Gap accueillent des réfugiés. Quelle cohérence avec ce vote ?

 

- Région PACA -

Séance à l’hémicycle régional ce jeudi, avec de nombreux sujets structurants, mais aussi avec l’un des sujets de société des plus débattus actuellement : l’accueil de réfugiés sur l’ensemble de la Région PACA. Une question sur laquelle le président de la région a toujours été clair : « non à la création de micro jungles de Calais. »

En savoir plus >>> Christian Estrosi dit non « à la création de micro jungles de Calais » dans la Région PACA

 

Vote et incohérence de position pour deux vice-présidents des Alpes du Sud ?

Parmi les élus de premier ordre à la région se trouvent Chantal Eyméoud, 2ème vice-présidente (UDI) et maire d’Embrun et Roger Didier (DVD), 13ème vice-président et maire de Gap. Tous deux se trouvent aujourd’hui dans une posture politique à contre sens de leurs engagements entre leurs mandats d’élus à la région et d’élus dans les Hautes-Alpes. Explication.

En effet, le conseil régional Paca a adopté une motion présentée par la majorité contre l'accueil de migrants. « Accueillir plus de 1 000 clandestins d'ici à la fin 2016 semble à la fois irréaliste et irresponsable », énonce le texte. Avec un détail des plus indélicats pour ces mêmes élus, avant le vote de la motion, la présidente du groupe FN Marion Maréchal-Le Pen a accusé le président de région Christian Estrosi de « plagiat », rappelant qu’une motion similaire avait été déposée auparavant par le FN (lire article ici). « Probablement pris de cours par cette initiative et gêné à l'entournure de devoir voter une motion du FN, M. Estrosi a lui même déposé dans la foulée une motion quasiment identique en un peu plus soft », a-t-elle dit.

En savoir plus >>> Hautes-Alpes : Briançon, Guillestre, Embrun et Gap accueilleront des ressortissants de Calais

 

Tout est une histoire de nuances :

Mais pour Christian Estrosi, il y a une nuance entre la motion votée par la majorité et celle du FN qui ne comporte « pas un seul espace d'humanité pour faire la différence entre les clandestins et ceux qui doivent bénéficier du droit d'asile. »

 

 

Il y aurait donc une nuance qui fait toute la différence, et c’est sur ce point que s’appuie le maire d’Embrun, Chantal Eyméoud : « la motion que l’on a votée ce soir, fait la différence entre migrants clandestins et migrants politiques et prévoit le soutien aux communes qui reçoivent des réfugiés éligibles au droit d’asile et c’est le cas de ceux que l’on reçoit à Embrun. »

Quant au maire de Gap, on imagine que sa position est la même, ayant lui aussi voté la motion.

En savoir plus >>>Région PACA : motion contre l’accueil de migrants, « motion de la honte » pour la gauche

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios