Alpes du Sud : les SDIS s’inquiètent pour leurs pompiers volontaires

Alpes du Sud : les SDIS s’inquiètent pour leurs pompiers volontaires

SÉCURITÉ / Un arrêt européen de 2018 pourrait faire jurisprudence et remettre en cause le volontariat. Mais les Départements sud-alpins ont anticipé pour éviter d’être pénalisés.

 

- Alpes du Sud -

 

La Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France a décidé d’aller au charbon à deux mois des élections européennes de mai prochain. Elle demande aux candidats et futurs eurodéputés d’adopter une nouvelle directive concernant le statut des pompiers volontaires qui représentent 80% des effectifs en France. La FNSP redoute qu’un arrêt de la Cour de justice européenne face jurisprudence. Un arrêt rendu il y a un an pour un pompier volontaire belge qui exigeait que ses heures d’astreintes lui soient payées comme un travail normal. Et la Cour lui a donné raison.

 

Les menaces : un arrêt couplé à une directive de 2003

Et la logique de sa décision est la suivante : il n’y a plus de volontariat. À supposer, donc, que cet arrêt face jurisprudence, tous les pompiers tomberaient sous le coup d’une directive de 2003. Directive qui interdit à un travailleur de dépasser 48 heures de travail hebdomadaires et l’oblige à avoir 11 heures de repos journalier. Pour ne pas exploser ce quota, un boulanger-pompiers volontaire, devrait donc faire un choix. Rester boulanger ou devenir pompier professionnel. Au SDIS 05, il faudrait donc professionnaliser 90% des effectifs. Un coût que les collectivités locales, qui financent déjà les 13 millions d’euros de budget du SDIS, ne pourraient pas supporter, comme l’explique son président, Marcel Cannat :

 

 

 Au SDIS 04, la problématique serait la même indique son président, Pierre Pourcin :

 

Des dérogations votées par les Départements

Mais que ce soit dans le 04 ou le 05, les Départements ont voté une dérogation qui permettrait de ne pas toucher au statut des pompiers volontaires. Le ministre de l’Intérieur devrait faire pression sur l’Europe pour que le volontariat reste un statut à part entière.

 

Q. Perez de Tudela



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios