Alpes du Sud : suivez ici en direct le Rallye Monte Carlo

Alpes du Sud : suivez ici en direct le Rallye Monte Carlo

SPORTS / Ce vendredi verra beaucoup de nouveautés dans le Rallye avec une boucle de trois spéciales disputée à deux reprises entre la Drôme et les Alpes de Haute Provence.

 

- Alpes du Sud - 

 

Après les deux spéciales nocturnes de ce jeudi soir, les équipages du rallye Monte Carlo reprennent la route ce vendredi. Une épreuve disputée jusqu'au 27 janvier qui a subi, pour l'occasion, de nombreux changements. L'Automobile Club de Monaco a en effet décidé de rendre le rallye plus compact, avec près de 40 % de modifications par rapport à l'édition 2018 Avec 16 spéciales contre 17 l'an passé, la manche d'ouverture de la saison des rallyes verra son parcours largement réduit de 395,17 kilomètres à 322,81 kilomètres. 

 

9h11 : ES3 Valdrôme / Sigottier (20,04 km) 

Cette spéciale est la grande nouveauté diurne de cette 87ème édition. Une épreuve tracée entre les départements de la Drôme et des Hautes-Alpes. Le rythme sera au rendez-vous, et la spéciale débutera par une montée très rapide, étroite et bosselée jusqu'à la Bâtie-des-Fonds, le plus petit village de la Drôme avec seulement six habitants recensés. La route deviendra ensuite plus sinueuse en direction du Col de Carabes (1.261m). La descente est très technique jusqu’à La Piarre, avant d’attaquer une partie finale très rapide de 5 kilomètres.

Dix minutes après l'heure de départ initalement prévue, l'organisation du rallye annonce que la spéciale n°3 est annulée. Pour les courses à venir, les spectateurs sont priés de respecter rigoureusement les consignes de sécurité.

Pierre Budar, directeur de l'écurie Citroën, demande l'annulation des deux autres boucles de la matinée pour des raisons d'équité. Afin de faire face aux routes verglacées de la spéciale n°3, des pneus cloutés ont été montés sur les véhicules de l'écurie. Avec l'annulation de la course, Pierre Budar estime que les pilotes de Citroën sont désavantagés pour les autres spéciales à venir.

 

10h15 : ES 4 Roussieux/Laborel (24,05 km)

Avec un départ désormais donné 5 kilomètres en amont du hameau de Roussieux, l’épreuve reprend ensuite le tracé de « Roussieux / Eygalayes » de 2018 pour se terminer dans le sympathique village de Laborel, haut-lieu du sport automobile en plein cœur des Baronnies provençales. Les principales difficultés sont les cols du Reychasset (1.052 m) et de Pierre Vesce (1056 m), une spéciale très rythmée où les pièges sont plus que nombreux à cette période de l’année.

Le départ de la spéciale est retardé d'un quart d'heure. Les pilotes s'élanceront à 10 heures 33.

Dix minutes après le départ de la course, le Belge Thierry Neuville est pour l'instant devant Sébastien Ogier. Quatre secondes séparent les deux pilotes.

Le Haut-Alpin Sébastien Ogier a avalé cette quatrième spéciale en 14 minutes et 53 secondes. Mais il est devancé de cinq secondes par Thierry Neuville. Le choix des pneus semble être la cause centrale de cet écart.

Coup dur pour Sébastien Ogier, relégué à la troisième place du classement général après cette quatrième spéciale. Mais seulement une demi-seconde le sépare d'Ott Tänak, deuxième du classement. Thierry Neuville est en tête du rallye avec un temps de 41 minutes et 29 secondes.

Sébastien Loeb réalise une très bonne spéciale. Il devance tous ses concurrents. Le pilote a parcouru les 24 kilomètres de la course en 14 minutes et 42 secondes. Cette bonne performance lui permet de remonter à la quatrième place du classement général, derrière Sébastien Ogier. 35 secondes séparent les deux Français.

Le classement général à la suite cette spéciale n°4 :

Retrouvez l'interview de Dani Sordo, pilote Hyundai, qui partagera le fauteuil avec Sébastien Loeb cette saison :

 

Nicolas Latil, pilote haut-alpin, revient sur son parcours difficile lors de l'ES 4 à cause d'une mauvaise monte :

 

11h37 : ES 5 Curbans/Piégut (18,47 km)

Disputée en 2000 et 2004, entre Piégut et Urtis, c’est la toute première fois de l’histoire du Rallye Automobile Monte-Carlo que cette épreuve est disputée dans ce sens. Très rythmée dans son intégralité, malgré de très nombreuses épingles en montée et en descente, du sinueux par endroit et du très rapide dans d’autres, sur une route relativement étroite tout du long de ce chrono, autant dire qu’à l’arrivée de l’épreuve les écarts devraient être importants.

Le départ est repoussé à 11 heures 56.

Pour le moment, c'est Sébastien Ogier qui réalise le meilleur temps sur cette épreuve spéciale n°5. Ott Tänak a, au départ, fait jeu égal avec le Haut-Alpin, avant de décrocher à la fin du parcours. Thierry Neuville n'est pas pas en tête de la course. Deux secondes séparent le Belge de Sébastien Ogier. Sébastien Loeb est en difficulté sur la fin du parcours. Il a avalé la spéciale n°5 en 14 minutes et une seconde.

Sébastien Ogier a parcouru cette spéciale en 13 minutes et 49 secondes, ce qui le hisse sur la deuxième marche du podium du classement général devant Ott Tänak. Thierry Neuville conserve la tête de la compétition à l'issue de cette matinée de spéciales. Le pilote de l'équipe Hyundai devance Sébastien Ogier d'un peu plus de 3 secondes. Sébastien Loeb conserve sa quatrième place mais son écart avec le troisième s'est creusé. Désormais, il a 33 secondes d'écart avec Ott Tänak. Le pilote français s'est plaint de l'état de la route, très sale, ce qui a compliqué sa course.

 

Retrouvez la réaction de Sébastien Ogier après cette matinée de rallye :

 

Ecoutez également la réaction de Thierry Neuville :

 

Sébastien Loeb revient lui aussi sur cette matinée de spéciales :

 

Pour ces deux courses matinales, on a vu que le choix de pneux a été déterminant dans les temps des pilotes, surtout avec l'annulation de l'ES 3 Valdrôme-Sigottier dont le parcours était verglacé. Arnaud Rémy, directeur des activités rallye chez Michelin, explique pourquoi le choix des pneus est primordial.

 

Sébastien Loeb n'est pas venu seul dans les Hautes-Alpes. Il est accompagné par Dominique Heintz, ancien pilote amateur qui a aidé l'Alsacien à débuter dans le rallye. Il était ce matin au micro d'Alpes 1.

 

Cédric Durand, pilote amateur des Hautes-Alpes, raconte comment cette demi-journée de rallye s'est déroulée :

 

14h23 : ES 6 Valdrôme/Sigottier (20,04 km)

Thierry Neuville a connu quelques difficultés en début de parcours. Le pilote Belge s'est trompé de direction dans un carrefour, il a perdu près de 20 secondes sur Sébastien Ogier. Thierry Neuville s'est rattrapé, il est à 6 secondes du Haut-Alpin au second split et à seulement 0,4 seconde au troisième. Sébastien Ogier a terminé la spéciale en 13 minutes 39 tandis que Thierry Neuville a achevé le circuit en 13 minutes et 41 secondes. Jari-Matti Latvala a réalisé le même temps que Sébastien Ogier. Le Norvégien Andreas Mikkelsen s'est aussi distingué dans cette spéciale, avec seulement 0,4 seconde d'écart avec Jari-Mattie Latvala et Sébastien Ogier.

Coup dur pour Sébastien Loeb. Avec un temps de 14 minutes et 17 secondes pour cette sixième spéciale, l'Alsacien descend à la septième place du classement général derrière Jari-Matti Latvala et le Britannique Kris Meeke. Andreas Mikkelsen est propulsé à la quatrième place. Ott Tänak conserve sa troisième place mais il est désormais à plus de 26 secondes de Sébastien Ogier. Sébastier Ogier reste deuxième et réduit l'écart avec Thierry Neuville : seule 1,4 seconde les sépare.

 

 

15h26 : ES 7 Roussieux/Laborel (24,05 km)

Cette spéciale se fera sans Esapekka Lappi qui a cassé le train avant gauche de sa voiture à la précédente étape. Malgré ses tentatives de réparation, le parcours s'arrête ici. Il reprendra le rallye demain. A cause d'une crevaison, Ott Tänak a perdu plus de deux minutes. Sébastien Ogier réalise le meilleur temps (14 minutes 35 secondes), loin devant Thierry Neuville (14 minutes 51 secondes) avant d'être surpassé par Sébastien Loeb (14 minutes et 26 secondes). Le Britannique Kris Meek est en grande difficulté. Le pilote a cassé une jante pour une raison encore inconnue.

Sébastien Ogier prend la première place du classement général, il a 14 secondes d'avance sur Thierry Neuville. Sébastien Loeb revient sur le podium en prenant la troisième position, à 1 minute 1 seconde de Thierry Neuville. Ott Tänak dévisse à la septième place en raison de sa crevaison.

 

Ecoutez la réaction de Sébastien Ogier après l'ES 7 :

 

Au micro d'Alpes 1, les pilotes locaux reviennent sur leur parcours de l'ES. Tout d'abord Thibaut Poizot :

 

Laurent Scherrer :

 

Nicolas Latil : 

 

Cédric Durand :​​​​

 

16h49 : ES 8 Curbans/Piégut (18,47 km) 

Ca s'annonce serré entre Sébastien Ogier et Thierry Neuville. Le Belge a seulement 1,5 seconde d'avance au premier split. Le pilote réduit de plus en plus l'écart avec le Haut-Alpin au classement général. Sébastien Ogier a avalé le parcours en 13 minutes et 37 secondes. Thierry Neuville a réalisé un meilleur temps (13 minutes et 25) mais il reste deuxième au classement général, deux secondes derrière Sébastien Ogier. Ott Tänak limite la casse sur cette huitième épreuve spéciale en se classant deuxième (13 minutes et 32 secondes), mais il reste très loin dans le classement général. Dans cette course, Sébastien Loeb est loin derrière Thierry Neuville. Il termine le parcours en 13 minutes et 47 secondes, le relayant à la cinquième place du classement général.

 

Thierry Neuville revient sur cette journée de spéciales

 

Ecoutez Sébastien Ogier :

 

Ecoutez Sébastien Loeb et Daniel Elena :



2 commentaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios