Alpes du Sud : AlvéoBat, un espace de formation pour les professionnels du bâtiment à Ste-Tulle

Alpes du Sud : AlvéoBat, un espace de formation pour les professionnels du bâtiment à Ste-Tulle

ÉCONOMIE / L’Éco-Campus de Sainte-Tulle, dans les Alpes de Haute-Provence, ouvre quatre nouveaux modules de formation destinés aux métiers du bâtiment, pour se former aux éco-constructions et aux logements de demain.

 

- Alpes du Sud -

 

C’est au cœur de l’Éco-Campus de Sainte-Tulle que vient d’être inauguré, ce mercredi, un module de formation dédié à la performance énergétique des bâtiments, AlvéoBat. « Un lieu pour imaginer et éco-construire les logements de demain », comme le présente Laure Vial, présidente de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat des Alpes de Haute-Provence (CMA 04).

Un projet lancé à travers la création du programme Rénover+, imaginé en 2013 par la Chambre de Métiers et de l’Artisanat Provence-Alpes-Côte d’Azur (CMAR PACA), afin d’entamer son action en faveur de la transition énergétique pour les professionnels du bâtiment.

 

« L’Éco-Campus et aujourd’hui AlvéoBat sont les premières briques du projet global de la DLVA, sur les 20 ans à venir, en matière transition énergétique », Armel Le Hen, vice-président de Durance-Luberon-Verdon-Agglomération.

 

Quatre modules de formation labellisés par l’ADEME

L’établissement public de l'Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie (ADEME) était également présente lors de cette inauguration afin non seulement d’y apposer son label, mais aussi afin de signifier le caractère exceptionnel de ces modules de formation, dans une Région PACA qui ne compte que deux établissements de ce type.

L’étanchéité de l’air, l’enveloppe de bâtiment performant, la ventilation performante et l'éclairage performant sont les quatre modules proposés sur trois plateaux de 400m².

La réprésentante de l'ADEME, D.Margot président de la CCI 04, L.Vial et A.Le Hen

 

Des formations ouvertes à tous

Apprenants et apprentis, artisans, salariés, chefs d’entreprise, architectes et même les particuliers peuvent profiter de ces modules de formations « afin d’accompagner les acteurs locaux, pour capter le marché de la rénovation énergétique », insiste Laure Vial.

Un projet « qui répond au positionnement du territoire de la DLVA, sur la transition énergétique », s’enthousiasme de son côté Armel Le Hen, dont l’agglomération était partie prenante du projet de création de l’Éco-Campus. L’élu qui rappelle que la DLVA développe déjà le projet Hygreen afin de produire de l'hydrogène comme combustible pour le carburant de demain, et qui développe le projet de deux grands biométhaniseurs afin de produire du gaz « vert » sur l’agglomération.

 

À lire également >>> Alpes de Haute-Provence : projet HyGreen, « la ligne SNCF Marseille-Briançon pourra rouler à l’hydrogène »

 

A.Cam



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios