Alpes du Sud : Gilets jaunes, suivez le mouvement

Alpes du Sud : Gilets jaunes, suivez le mouvement

SOCIAL / Suivez en direct le mouvement des gilets jaunes qui se densifie dans les Alpes du Sud.

 

- Alpes du Sud - 

 

« Le 17 novembre, les choses doivent changer ! », voilà le message des gilets jaunes mobilisés un peu partout en France ce samedi. Des  gilets jaunes, symboles de l’opposition de l’augmentation des taxes sur les carburants. Selon le site blocage17novembre.com, 1.500 rassemblements sont ainsi prévus dans tout le pays. Selon nos informations, les forces de l’ordre sont déployées sur place afin de faire en sorte que les mobilisations ne deviennent pas des blocages complets mais des filtrages, et qu’il n’y ait pas de débordements.

Musique, danses parfois sur les passages piétons comme à Château-Arnoux Saint-Auban, barbecue vers 12h : les rassemblements ont parfois adopté des ambiances sympathiques.

 

« Il a fallu que j’attende 77 ans pour manifester », Jacqueline

 

Des manifestants hétéroclites : lycéens, agriculteurs, retraités, citoyens. Tous sont descendus dans les rues, gilets jaunes sur le dos, pour s’opposer à la hausse des prix du carburant. Mais pas que : ce qui les réunit, c’est un ensemble de taxes et de décisions gouvernementales qui grignotent le pouvoir d’achat.

 

À Manosque, la tension est montée régulièrement entre les manifestants et des automobilistes, dont certains ont tenté de forcer le passage. Mais les mobilisés n'ont rien lâché. La police a dû intervenir à deux reprises pour calmer les esprits. Les automobilistes ont été invités à faire demi-tour. Les services de sécurité, pompiers, ambulances sont autorisés chaque fois à passer. Jacques est resté bloqué pendant deux heures au rond-point. Sur son pare-brise, un gilet jaune en signe de soutien à la mobilisation. Mais s’il trouve qu’Emmanuel Macron « va trop loin et nous pressurise trop », il estime également le mouvement de blocage exagéré :

John est un automobiliste qui lui aussi est resté bloqué pendant de longues minutes : 

À Gap également, des incidents ont été notés lorsque les deux blocages, présents aux ronds-points du Sénateur et de Tokoro, se sont réunis en centre-ville, au rond-point des Cèdres. Des agressions verbales, des voitures roulant sur les pieds des manifestants ou encore des véhicules dégradés ont été notifiés, la préfète des Hautes-Alpes a donc appelé à la responsabilité et au civisme de chachun.  

 

Les politiques mobilisés à la rencontre des cortèges

À Sisteron, le maire Daniel Spagnou n’a pas opté pour le gilet jaune, mais est allé à la rencontre des manifestants dans sa commune.

 

Sisteron sortie A51 Nord, en présence du conseiller départemental et maire de Mison Robert Gay.

 

Son homologue dans les Hautes-Alpes également maire de Tallard, Jean-Michel Arnaud, a rejoint lui les gilets jaunes au rond-point de la Saulce, près de sa commune. « Que l’on prenne sa voiture pour aller travailler, travailler ou pour partir en vacances, le constat est le même. En un an, l'essence a augmenté de près de 15 % et le gazole de 23 % dépassant même le prix de l’essence dans certaines stations ! Premières victimes de cette hausse, nous, les classes moyennes, les ruraux et les petites entreprises.Toujours et encore! », écrit-il.

 

 

Le maire de Corbières, également conseiller départemental en charge de l’agriculture, Jean-Claude Castel, est venu s’ajouter aux manifestants.

Il espérait également que les élus locaux en fassent de même :

« Le gouvernement prend des décisions certes pas faciles, mais si nous voulons sauver notre avenir et surtout celui de nos descendants, il est urgent d’agir ! », P. Boyer

 

Quant à la députée LREM dans la première circonscription des Hautes-Alpes, Pascale Boyer, alors qu’elle partageait sur Facebook un document de son parti intitulé « C’est du concret », elle a été interpellée par le maire de Vitrolles, Philippe Biais, « si le gouvernement et les députés de LREM considèrent qu’il faut revenir aux moteurs essence plutôt que diesel dans un souci de sauvegarde écologique, pourquoi n’avez-vous pas mis l’essence au prix où était le diesel et le diesel au prix de l’essence plutôt que d’ajuster vers le haut les deux carburants ? ». La réponse de la Parlementaire a été immédiate, Pascale Boyer prônant la sortie de « l’utilisation des moteurs thermiques » et la diminution de l’utilisation « des énergies fossiles. Privilégier l’essence fait augmenter le taux de CO2. Le gouvernement prend des décisions certes pas faciles, mais si nous voulons sauver notre avenir et surtout celui de nos descendants, il est urgent d’agir ! ».

 

Au fil des heures, les rassemblements se sont multipliés et parfois même rejoints au sein de la même ville. Où ont été situés les blocages dans les Alpes du Sud ?

 

Hautes-Alpes, des points de filtrages évoluent en points de blocage

À 11h30, selon la préfecture, 11 points de filtrage et parfois de blocage étaient recensés :

Briançon : sur la RN 94

Briançon (Photo : P. Pojet)

 

Val-des-Près - La Vachette : RN94

Guillestre : Filtrage au rond-point de la déchetterie RN94

Photo : S.Senay

 

Baratier : sur la RN 94, barrage filtrant dans les deux sens de circulation

Savines-le-Lac : blocage au milieu du pont - ralentissements importants à noter

 

Montgardin : filtrage à l'intersection RD942 / RN94 - Circulation fluide

Laragne-Montéglin : rond-point RD22 et rond-point RD942

 

La Fare-en-Champsaur devant l’Intermarché, sur la RN 85

 

Fouillouse : intersection de la RD 119 en direction de Lardier-et-Valença, une déviation est possible par Curbans

Gap : rond-point de Tokoro, ce sont 210 manifestants qui sont mobilisés, ils sont 60 au rond-point du Sénateur

 

Vers 11h30, la décision a été prise de réunir les cortèges au rond-point du Cèdre, en centre-ville de Gap. Les conditions de circulation sont très difficiles. 

La Saulce : rond-point de l'A51, grosses perturbations au rond-point de La Saulce et à l'entrée du péage. La préfète invite les usagers de la route à reporter dans la mesure du possible leurs déplacements

 

Alpes de Haute-Provence, 36 manifestations et le Centre Opérationnel activé

Les gilets jaunes sont descendus semble-t-il en masse dans les Alpes de Haute-Provence, puisqu’à 12h, on recensait 36 manifestations sur 21 communes, soit 1.800 manifestants. Selon le préfet, Olivier Jacob, des ralentissements sont « ponctuellement constatés » mais « la circulation des usagers et des secours n’est pas entravée ». Le Centre Opérationnel Départemental a été activé afin d’assurer le suivi des mouvements. L’État qui demande aux manifestants de poursuivre en « n’effectuant aucun blocage total afin de permettre la liberté de circulation des véhicules de sécurité, de secours et sanitaires ». Quant aux usagers de la route, ils doivent adapter leur vitesse et « respecter les distances de sécurité dans les zones concernées ».

Les points de filtrage/blocage : 

Digne-les-Bains

 

Manosque : la tension monte régulièrement entre les manifestants et des automobilistes, dont certains tentent de forcer le passage. Mais les mobilisés ne lâchent rien. La police est déjà intervenue à deux reprises. Les automobilistes sont invités à faire demi-tour. Les services de sécurité, pompiers, ambulances sont autorisés chaque fois à passer

 

Château-Arnoux Saint-Auban : selon les personnes mobilisées, elles sont entre 200 et 250 personnes à porter le gilet jaune

 

 

 

Sisteron

Peyruis

 

Les Mées

Photo : N.Lieutaud

 

Saint-André-les-Alpes

Le Lauzet

Photo : P.Dillmann

 

Barcelonnette

(Photo : L.Vincent)

 

Forcalquier

 

Mallemoisson : sur la RN 85 dans les deux sens de circulation

 

Oraison

 

Volx

 

La Brillanne

Les barrières du péages de la Brillanne et ont été ouvertes ce matin.

 

Sainte-Tulle : 100 personnes étaient déjà mobilisées tôt ce matin

 

Pierrevert

Valensole

Castellanne

Moustiers Sainte-Marie

Saint-Jean-Montclar

Seynes

Photo : C.Demachy

 

 

 

LR



6 commentaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios