Alpes du Sud : Police, Gendarmerie, justice et État, main dans la main

Alpes du Sud :  Police, Gendarmerie, justice et État, main dans la main

SÉCURITÉ / Ils étaient tous réunis ce mardi après-midi à Gap lors du premier Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CISPD) de la Communauté d’agglomération de Gap-Tallard-Durance.

 

- Alpes du Sud -

 

Gendarmerie, Police nationale, Police municipale, procureur de la République, représentants de l’État et élus. Ils étaient tous réunis ce mardi après-midi à Gap lors du premier Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CISPD) de la Communauté d’agglomération de Gap-Tallard-Durance. Une communauté d’agglomération qui regroupe 17 communes soit plus de 50.000 habitants. Ce Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CISPD) se veut être un lieu d’échanges, de partages des informations. L’idée : que toutes les forces travaillent ensemble pour prévenir la délinquance et lutter contre l’insécurité.

 

« C’est un véritable progrès », R. Balland, procureur de la République.

 

Plusieurs priorités pour le Procureur, la lutte contre les atteintes aux personnes, la lutte contre les trafics, contre les cambriolages, contre les communautarismes et le racisme mais aussi la sécurité routière. « Nous en sommes déjà à 18 morts cette année sur les routes » a-t-il souligné.

 

Baisse des atteintes aux bien, augmentation des atteintes aux personnes

Sur la zone de Gap, la Police nationale indique que la situation est contrastée avec une baisse des atteintes aux biens et une augmentation des atteintes aux personnes depuis deux ans. C’est plus 80 faits concernant les violences physiques non crapuleuses; des faits majoritairement commis dans la sphère intra-familiale. Une augmentation qui pourrait s’expliquer par la libération de la parole. D’un autre côté la Police nationale souligne une baisse des atteintes aux biens depuis trois ans. Les cambriolages ont diminué de 36%, les vols de véhicules de 54% mais les vols simples et les vols à la tire sont eux en augmentation. Pour le commissaire Terry il faut travailler sur trois axes : la prévention avec notamment plus de présence sur la voie publique de la police, la dissuasion et la répression.

 

« Les délinquants ignorent les frontières donc c’est à nous de travailler ensemble ».

 

Pour la Gendarmerie, même constat : on observe une tendance à la hausse des atteintes volontaires à l’intégrité physique : que ce soit les violences intra-familiales mais aussi les violences sexuelles sur mineurs et une baisse des atteintes aux biens. Le colonel Demetz qui a indique qu’il y a eu 270 faits de délinquance en 2017, principalement à La Saulce et Tallard. « L’A51 c’est de là que la délinquance entre tout comme les stupéfiants » a lancé le colonel Demetz. Pour la gendarmerie, il faut développer le contact avec la population et les élus, le contrôle des flux, et il faut travailler toujours plus sur la prévention.

Tous sont unanimes, « les délinquants ignorent les frontières donc c’est à nous de travailler ensemble ».

 

Notez que le Centre de Supervision Urbaine de la police municipale de Gap devrait être équipé de 107 caméras d’ici à la fin de l’année 2019

 

A. Vallauri

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios