Alpes du Sud : projet de loi de finances, les projets de réhabilitation de l'assainissement tombent à l'eau

Alpes du Sud : projet de loi de finances, les projets de réhabilitation de l'assainissement tombent à l'eau

POLITIQUE / Le projet de loi de finances 2018 prévoit de ponctionner le budget des Agences de l'Eau de 300 millions d'euros. Une enveloppe d'aides en moins pour le Sisteronais-Buëch, et des projets de réhabilitation de l'assainissement qui ne verront pas le jour

 

- Alpes du Sud - 

 

L’État siphonne les budgets des agences de l’eau, Daniel Spagnou craint pour la communauté de communes du Buëch-Sisteronais. Selon le président de l’intercommunalité, ce serait près de 500.00 euros de travaux « et plus de 200.000 euros d’aides » qui partiraient en fumée avec le projet de loi de finances.

 

Le budget des Agences de l’Eau ponctionné, l’économie locale tremble

Dans son projet de loi de finances 2018, le gouvernement propose plusieurs mesures pour amputer le budget des agences de l’eau. Une annonce faite le 11 septembre par le Ministre de la Transition écologique et Solidaire, Nicolas Hulot. Le 21 octobre, les députés s’étaient félicités d’avoir, lors de l’examen du projet de loi, voté la suppression d’un mécanisme qui amputait les agences de l’eau d’une partie de leur budget, à savoir près de 200 millions d’euros.  L’amendement consistait à reporter d’un an ce dispositif de « plafond mordant » sur les recettes touchées par les agences de l’eau. Mais ce sentiment de victoire s’est très vite soldé avec une autre annonce : il y aura bien prélèvements aux agences de l’eau afin de subventionner à hauteur de 37 millions d’euros l’Office national de la chasse et de la faune sauvage, 195 millions d’euros l’Agence française pour la biodiversité et 65 millions pour les parcs nationaux. Ce sont presque 300 millions d’euros en moins donc, soit 15 % d’un budget annuel de 2 milliards d’euros. Les professionnels redoutent des conséquences sociales : les projets pour entretenir et rénover les réseaux générant des travaux, « source d’emplois non délocalisables partout en France. »

 

60 installations qui ne seront pas réhabilitées

C’est aussi la crainte de Daniel Spagnou. Ce sont 60 installations d’assainissement sur le territoire qui ne pourront être réhabilitées selon l’élu, qui demande au gouvernement de revoir sa politique budgétaire.

 

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios