Alpes du Sud : dotation de l’État, J.Giraud obtient des engagements du Président de la République

Alpes du Sud : dotation de l’État, J.Giraud obtient des engagements du Président de la République

ÉCONOMIE / Joël Giraud annonce avoir obtenu « des engagements du Président de la République » concernant les dotations de l’État aux collectivités rurales, urbaines et péri-urbaines qui ne baisseront plus. L’occasion pour Alpes 1 de faire le point sur les dernières déclarations qui concernent un sujet capital pour l’ensemble des collectivités locales.

 

- Alpes du Sud -

 

Depuis plusieurs semaines, la question des dotations de l'État aux collectivités locales fait débat, avec des annonces se succédant les unes aux autres. Alpes 1 fait le point sur les dernières déclarations qui concernent un sujet capital pour l’ensemble des collectivités locales.

 

Au fait, les dotations de l’État c’est quoi ?

Pour fonctionner, les collectivités locales (communes, départements et régions), peuvent compter sur la dotation globale de fonctionnement (DGF). Une enveloppe qui s’ajoute aux ressources issues des différents impôts et taxes. Concrètement pour une ville comme Gap (41.000 habitants), la DGF représente 20 % des recettes totales alors que pour une petite commune comme Colmars les Alpes (398 habitants), celle-ci représente près de 44 % des recettes totales. Un poids économique qui n’est donc pas négligeable dans le budget de petites communes, majoritaires dans les Alpes du Sud. Il existe plusieurs types de dotations :

La dotation globale de fonctionnement (DGF)

C'est la plus grosse enveloppe de l'État accordée aux collectivités, elle permet notamment de payer les employés municipaux ou encore de financer la vie quotidienne des collectivités. Selon les chiffres du gouvernement, elle s'élevait à 40,1 milliards en 2014, 36,6 milliards en 2015  et  33,2 milliards en 2016.

Les dotations d'équipement

Ces dotations aident les collectivités à financer leurs équipements et leurs infrastructures. Elles se répartissent entre la dotation globale d'équipement (DGE) et la dotation d'équipement des territoires ruraux (DETR). En 2016, la DETR s'élevait à 815 millions d'euros et la DGE des départements à 216 millions.

Les dotations de compensation

Enfin, les dotations de compensation servent à compenser des transferts de compétences de l'État aux collectivités. Il s'agit notamment de la dotation générale de décentralisation, qui s'élevait à 1,6 milliard d'euros en 2016. Elles peuvent également servir à compenser les exonérations et dégrèvements consentis par l'État sur la fiscalité locale.

La dotation nationale de péréquation

Mécanisme de  solidarité entre collectivités dans lequel les plus riches vont reverser une partie de leurs ressources aux plus défavorisées après un calcul complexe.

La dotation de solidarité rurale

Pour les petites communes de milieu rural avec peu de ressources.

 

Les dotations de l'État aux collectivités locales en trois épisodes :

Début août 2017, le gouvernement annule les crédits de l'État destinés aux collectivités territoriales, pour un montant d'environ 300 millions d'euros.

5 septembre 2017,  Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement,  annonce  « vouloir prendre le temps de discuter avec les collectivités locales (...) pour diminuer les dépenses de fonctionnement et augmenter l'investissement ». Christophe Castaner a également indiqué qu'il n'y aurait pas de baisse de la dotation globale de fonctionnement des collectivités locales dans le budget 2018. Le secrétaire d'État chargé des Relations avec le Parlement a toutefois ajouté que le gouvernement entendait réaliser 13 milliards d'euros d'économies en dépenses de fonctionnement des collectivités locales, en 2019.

10 septembre 2017, Joël Giraud, annonce avoir obtenu « des engagements du Président de la République » concernant les dotations de l’État aux collectivités rurales, urbaines et péri-urbaines qui ne baisseront plus. Lors d’une réunion de travail à l’Élysée, le député des Hautes-Alpes et Rapporteur général de la commission des Finances a interrogé le Président de la République sur le sort réservé aux collectivités territoriales dans le cadre de la programmation des finances publiques, et notamment les plus rurales d’entre elles.

 

« Parvenir à une plus grande équité »

À cette occasion, le Président de la République a pu s’engager sur la méthode, « à savoir la concertation dans le cadre de la Conférence des territoires qui sera par ailleurs déclinée par les représentants de l’État localement, et la différenciation de l’action publique en fonction de la réalité des territoires. L’objectif est de parvenir à une plus grande équité, qui soit fonction de la réalité du terrain, particulièrement diverse en France et dans les outremers. »

Emmanuel Macron s’est également « engagé sur le fond à ne pas baisser de manière aveugle les dotations », précise Joël Giraud. Il a ainsi indiqué que la régulation des comptes et le pacte financier se réalisera par  « une contractualisation avec 300 collectivités, incluant les Départements et les Régions, qui représentent 80 % de la dépense de l’État liée aux collectivités. Il s’agit donc in fine de 150 communes et intercommunalités significatives. »

Reste maintenant à connaitre les territoires concernés et les montants engagés.



0 commentaire

Laisser un commentaire
  1. Pas encore de commentaire, soyez le premier.

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire, il faut être connecté : Se Connecter - Créer un compte (gratuit)

A lire également

Alpes du Sud : perturbation sur l’A51 dans la nuit de mardi à mercredi

INFO ROUTE / Prenez vos précautions à l’occasion du passage d’un transport exceptionnel sur l’itinéraire ITER, la circulation sera interrompue sur l’A51 la nuit du mardi 26 au mercredi 27 septembre.

Les invités d'Au Bout de l'Actu : "une embellie touristique qui se capitalisera",…

TOURISME / Le directeur de l'Agence des Hautes-Alpes et la directrice par intérim de l'ADT 04 étaient les invités. Retour sur une saison estivale qui a souri au tourisme

Alpes du sud : coupe de France, Gap, Veynes et Céreste-Reillanne éliminés

SPORT / Les trois derniers représentants sud-alpins en coupe de France de football ont été éliminés au 3e tour de la compétition ce dimanche

Alpes de Haute-Provence : ouragan Irma, l’agglomération de Manosque…

ENVIRONNEMENT / Bernard Jeanmet-Peralta proposera aux 27 élus de l’agglomération le vote d’une aide d’urgence en faveur des victimes de l’ouragan Irma.

Alpes du Sud : l’association des Paralysés de France recherche des…

SOCIÉTÉ / Une vingtaine de personnes sont recherchées dans les Alpes du Sud

Alpes du Sud : la réforme de la loi travail… évolution, révolution…

ÉCONOMIE / À la table d’Au Bout de l’Actu, Christian Schuller secrétaire général de la CGT 04 et Jean-Luc Monteil, président du Medef PACA

Hautes-Alpes : J.Giraud, nommé vice-président du Comité des Finances…

POLITIQUE / En charge de la répartition du montant des dotations de l’État aux collectivités, Joël Giraud intègre un maillon majeur de l’économie des territoires.

La météo des Alpes du Sud

MÉTÉO / Forte chaleur ce dimanche. Bonne fête aux Monique

La météo des Alpes du Sud

MÉTÉO / Temps estival ce samedi. Bonne fête aux Natacha

Alpes du Sud : le chômage en augmentation dans nos départements

CHÔMAGE / On compte désormais 7.310 chômeurs de catégorie A dans les Hautes-Alpes et 10.470 dans les Alpes de Haute-Provence

Alpes du Sud : deux départements et un portrait social quasi identique

SOCIÉTÉ / Les derniers chiffres de l’étude de l’INSEE sur le profil de la population des Hautes-Alpes et des Alpes de Haute-Provence ont été publiés. Alpes 1 vous présente les principaux éléments à retenir et trace le portrait-robot des habitants des Alpes du Sud, si proches géographiquement et si proches dans le portrait social.

Alpes du Sud : les comportements à risque augmentent sur les routes,…

FAITS DIVERS / Dans les Alpes de Haute-Provence, on recense 18 accidents mortels contre 14 l'an dernier

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios