Alpes de Haute-Provence : primaire, la victoire de F. Fillon est « une défaite des territoires ruraux », PS 04

Alpes de Haute-Provence : primaire, la victoire de F. Fillon est « une défaite des territoires ruraux », PS 04

POLITIQUE / François Fillon, candidat de la droite et du centre pour la présidentielle de 2017, le pire ou le meilleur candidat pour la gauche ? le PS sort déjà les contres arguments et appelle au rassemblement.

 

-Alpes de Haute-Provence-

Qu’on se le dise, si la victoire de François Fillon à la primaire de la droite et du centre, semble pour le moment une mauvaise nouvelle pour des partis comme le FN, ou Debout la France, en ce qui concerne le PS le résultat et ses conséquences sont tout autres. En effet, la victoire de François Fillon à la primaire sonne l’heure de la clarification et du retour au clivage droite-gauche. Une potentielle chance pour la gauche, face à un projet conservateur et libéral qui permettrait au Parti Socialiste de valoriser un contre-programme de gauche.

Tout cela, bien sûr, dans une perspective d’union des gauches … qui à ce jour est très théorique tant ces gauches semblent partir en ordre de marche dispersé.

En savoir plus >>> Alpes du Sud : un week-end en mode « autodestruction » à gauche pour K.Berger

 

Une situation de désunion dénoncée en un tweet par le co-fondateur de Debout la Gauche dans les Hautes-Alpes et ancien chef de cabinet adjoint de François Hollande, Christophe Pierrel :

 

 

 

Début des hostilités entre le PS et Fillon :  acte 1, dans les Alpes de Haute-Provence :

Première à sortir l’artillerie, la première secrétaire fédérale du PS 04, Paola Valenti, qui promet aux Bas-Alpins à travers la victoire de l’ancien Premier ministre « un avenir sombre aux territoires ruraux tels que le nôtre, comme à ses habitants. » Appelant « à la vigilance » face à une « idéologie destructrice ». Tout en mettant en avant la nécessité du « rassemblement de la gauche et de tous les progressistes pour s'opposer aux projets de M. Fillon. »

La raison d’une idéologie destructrice ? La baisse annoncée de 100 milliards d'euros des dépenses publiques et la suppression de plus de 500.000 fonctionnaires, se traduisant pour le PS 04 par « moins d’enseignants demain et des communes sans école ; moins de soignants et des services hospitaliers plus lointains. »

Victoire également dénoncée par le député-maire (PS) de Forcalquier, Christophe Castaner, qui dans un tweet met en place la stratégie du clivage nouvelle et ancienne génération politique entre son candidat, Emmanuel Macron et François Fillon.

 

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios