Hautes-Alpes : un observatoire autour des violences faites aux femmes verra le jour

Hautes-Alpes : un observatoire autour des violences faites aux femmes verra le jour

POLITIQUE / Annonce ce matin dans le "8:30" de Patricia Vincent, conseillère départementale en charge de l'égalité femme-homme

 

- Hautes-Alpes - 

 

Le département se lance depuis plusieurs semaines dans le soutien à Nasrin Sotoudeh. Cette militante des droits de l’homme, avocate iranienne et lauréate du prix Sakharov en 2012 a été condamnée à un total de trente-huit ans de prison et 148 coups de fouet pour avoir défendu les droits des femmes et protesté contre la législation discriminatoire et dégradante qui impose le port du voile en Iran. « C’est une cause universelle. L’Iran est loin mais la problématique des femmes qui se battent pour leur liberté nous concerne tous », explique au micro Alpes 1 Patricia Vincent. Elle est conseillère départementale dans les Hautes-Alpes en charge de l’égalité femme-homme. Depuis, Nasrin Sotoudeh a mené une grève de la faim pendant 46 jours pour demander la libération des prisonniers d’opinion politique et dénoncer les conditions de détention, notamment en temps de COVID.

 

Les violences faites aux femmes, dans un Observatoire

C’est un dossier qui tient à cœur à l’élue : la lutte contre les violences faites aux femmes. Le confinement passant aura retardé l’une de ses mesures : la mise en place d’un observatoire « au travers des maisons de solidarité, de façon à avoir une idée plus précise des femmes concernées. Cela nous permettait de connaître la catégorie sociale, mais aussi les lieux d’où elles viennent car cette problématique n’est pas qu’urbaine, elle est aussi rurale ». Retrouvez l'intégralité de l'entretien ici

 

C. Cava Michard



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios