Hautes-Alpes : « la gauche a parfois manqué d’humilité »

Hautes-Alpes : « la gauche a parfois manqué d’humilité »

POLITIQUE / Elie Cordier vient de prendre le porte-parolat de « Gap Autrement », groupe d’opposition municipale

 

- Hautes-Alpes - 

 

Le résultat des urnes n’a pas été une claque, « ça a été un électrochoc ». Au lendemain des élections municipales de Gap, qui ont vu la victoire dès le premier tour du maire sortant Roger Didier, la gauche doit se remobiliser et faire son introspection. C’est un peu le message que lance Elie Cordier, le nouveau porte-parole de « Gap Autrement ». « Les Gapençais ont massivement boudé les urnes, nous avons une grande responsabilité. La division des gauches a créé cette démobilisation massive », explique Elie Cordier. Le mouvement municipal tenait sa rentrée dimanche dernier, avec autour de la table le maire de Veynes ou encore le PCF, « il faut faire émerger une plateforme commune, car nous sommes capables de tirer dans le même sens ». Un travail commun, le porte parole le souhaite également au sein de l’opposition municipale avec « Ambitions pour Gap », « et ça a déjà commencé avec la désignation des commissions. On doit dépasser les petits différends ». Selon lui, les deux axes forts doivent être désormais le sérieux et l’humilité, « la gauche en a parfois manqué ». Elie Cordier qui a également annoncé être candidat pour les élections départementales. Retrouvez l'entretien ici.

 

C. Cava Michard



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios