Hautes-Alpes : Le groupe d’opposition « Briançon d’abord » dénonce le chantage d’Arnaud Murgia pour les Gravity Gates.

Hautes-Alpes : Le groupe d’opposition « Briançon d’abord » dénonce le chantage d’Arnaud Murgia pour les Gravity Gates.

La polémique enfle du côté de Briançon au sujet de l’évènement « Gravity Gates » prévu les 1er et 2 août à Briançon.

Le groupe d’opposition au conseil municipale « Briançon d’abord » s’est fendu d’un communiqué pour dénoncer la position d’Arnaud Murgia, le maire de Briançon, qui exige des organisateurs de renoncer au partenariat de 10 000€ avancés par la société de Ludovic Arnaud, « Next Financial Partners ». (Notre article du 13 juillet 2020)

Gravity Gates : Le chantage de M. Murgia est inadmissible !

Le communiqué de « Briançon d’abord »

« La Gravity Gates est un événement estival organisé depuis 5 ans à Briançon par une association de passionnés dont le but est de promouvoir notre destination, notre patrimoine et ainsi dynamiser l'économie en faisant travailler les acteurs locaux. Près de 100 bénévoles travaillent sur le projet depuis des mois, 55 pilotes adultes dont 10 professionnels, 40 pilotes juniors mais aussi des accompagnateurs, mécaniciens, commerciaux qui seront présents dans le village dédié à l'événement et qui consommeront dans nos commerces ! Sans compter les quelques 3000 spectateurs présents sur le week-end !

Les retombées économiques et médiatiques sont énormes pour notre territoire. Certains médias nationaux ont sollicité l'organisation pour couvrir l'événement, certains pilotes professionnels ont des centaines de milliers de fans qui les suivent sur les réseaux. Une aubaine pour Briançon en cette sortie de crise sanitaire qui a besoin de soutien médiatique, économique et moral pour la surmonter.

Malheureusement, à seulement 15 jours du week-end tant attendu, M Murgia ne veut plus donner les autorisations aux organisateurs.

La raison ? Un des partenaires de l'événement est la société Next, connue pour s'intéresser au projet de réhabilitation du Fort des Têtes et avec qui M Murgia a rompu tout contact ...

Aujourd'hui, cette société n'est condamnée par aucun tribunal et les "intuitions" de M Murgia ne doivent pas, à elles seules, faire prendre le risque d'annuler la Gravity Gates.

M. Murgia doit faire la part des choses et la justice fera elle son travail en temps voulu.

Ce chantage est infondé et inadmissible !

Que dire aussi du remplacement d'un soutien privé à hauteur de 18000 euros par l'argent du contribuable haut alpin...

Les caisses du Département sont peut-être pleines à la suite de la hausse des impôts fonciers mais notre devoir et de veiller à la bonne gestion des deniers publics.

Nous appelons donc M. Murgia à la raison, à donner priorité à l’économie de Briançon et autoriser cet événement.

Une annulation à ce stade conduirait à une mort certaine de l'événement pour les années futures. »

 

TM

 


0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios