Hautes-Alpes : A la découverte du Guillestrois et de son patrimoine remarquable.

Hautes-Alpes : A la découverte du Guillestrois et de son patrimoine remarquable.

Le Guillestrois compte six villages de caractères et une grande richesse patrimoniale et culturelle. Entre les empreintes laissées par l’architecte militaire Vauban, les curiosités géologiques de la fontaine pétrifiante ou encore les vertus des sources d’eau chaude naturelles du Plan de Phasy.

Ce territoire des Hautes-Alpes est un trésor de la nature à découvrir ou redécouvrir cet été. Insolite, cet été, la place forte du Mont-Dauphin et son ancien bâtiment militaire ouvrent leurs portes à deux producteurs : une champignonnière bio et une fromagerie.

Les sources d’eau chaude naturelles du Plan de Phasy.

Inutile de partir en Islande, au Japon, en Nouvelle-Zélande ou au pied d’un volcan pour profiter de sources d’eau chaudes. Il en existe aussi dans le Guillestrois. Situé à 900 m d’altitude, le Plan de Phasy déploie plusieurs bassins en extérieur permettant de se baigner dans une eau naturellement chaude à 26°C. C’est là l’originalité de ce lieu : se baigner au grand air dans des vasques naturelles d’où jaillit une eau chaude riche en chlorures, sulfates, calcium, fer et magnésium. Les eaux du Plan de Phasy sont reconnues pour leurs vertus thérapeutiques. La composition minérale spécifique de l’eau permet le traitement des maladies de peau, des rhumatismes, des infections respiratoires et des affections articulaires. Ce lieu invite au voyage et à la détente. La source se termine en un pré-salé, le seul présent dans la région PACA.

 

La fontaine pétrifiante.

Non loin du Plan de Phazy, situé au pied de la commune de Réotier, se trouve la Fontaine Pétrifiante, classée site remarquable, cette fontaine est une curiosité géologique du Guillestrois. Des draperies de calcaires aux allures étranges se forment grâce à une eau thermo minérale à 22° qui prend sa source sur les hauteurs du village. L’eau passe dans la faille de la Durance et ressort chargée en calcide, figeant les matériaux environnants. Cette sculpture géante grandit chaque année et ses contours évoluent sans cesse au fil du temps…

LE + : la gamme de produits cosmétiques « Aqua Réotier » de l’Occitane en Provence est élaborée à partir de l’eau de la fontaine pétrifiante.

 

Mont-Dauphin, un village et des artisans au cœur d’un monument.

Couronnant un vaste promontoire rocheux qui domine les vallées du Guil et de la Durance, la place forte de Mont-Dauphin témoigne de la puissance de Louis XIV. Mont-Dauphin, ensemble défensif totalement imaginé par Vauban est construit à partir de 1693 pour protéger le royaume de France des intrusions du duc de Savoie. Des remparts, dotés d’échauguettes, protègent plusieurs casernes du 18ème et 19ème siècle, deux poudrières, un arsenal et une église (jamais achevée). La lunette d’Arçon, fortification extérieure, a été ajoutée au 18ème siècle pour protéger le glacis devant la porte. La fortification bastionnée abrite aussi, conformément au projet de Vauban, un village où se mêlent bâtiments militaires et habitations civiles. Mont-Dauphin doit son nom à Vauban en l’honneur du fils du roi Louis XIV : le Dauphin. Cette place est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2018.

 

What else ? Aujourd’hui Il n’y a plus de militaire, 174 habitants vivent à l’année dans ce lieu patrimonial exceptionnel qui accueille également des ateliers d’artisans d’art. Depuis 1981, le village a créé un espace artisanal et commercial ouvert à l’année. Les travaux de réhabilitation de La caserne Campana initiés par la commune et le SIVUM ont permis l’installation d’artisans qui se voient disposer d’un atelier de fabrication, d’un magasin de vente et d’un logement à l’étage.

Actuellement, ils sont une dizaine à offrir des prestations variées autour des métiers d’art et de bouche (potier céramiste, cartoniste, couturière, cadranier, biscuitier, etc…).

 

LES ACTUALITÉS CULTURELLES 2020 À MONT-DAUPHIN

• ESCAPE AU FORT : Bienvenue aux Millaures, village exposé aux milles vents, juché sur son roc glaciaire, plusieurs fois millénaire. Un village où l’in vieillit moins vite, où les animaux ne tombent jamais malade, où les récoltes sont particulièrement abondantes… Les Sherlock d’un jour revêtent leur tenue de scientifiques, qui, intriguée par ce phénomène, arrive sur place pour enquêter. Mais la magie présente en ces lieux cache un terrible secret qui pourrait bien se retourner contre eux… Tous les mardis et jeudis du 2 juillet au 27 août 2020.

• GOURMANDS D’HISTOIRE(S) : à destination des familles, cette visite a pour objectif d’allier histoire, cuisine et bonne humeur afin de découvrir la vie quotidienne des habitants de Mont-Dauphin au XVIIIème siècle. Mercredis 15, 22 et 29 juillet, 5 et 12 août 2020 à 15 h 30

• PARCOURS FAUNE & FLORE : Dans le cadre de son agrément « Refuge LPO (Ligue de Protection des Oiseaux), trois parcours faune et flore sont proposés par le Centre des monuments nationaux. Petits et grands explorateurs, équipés de jumelles, de filets à insectes et de boîtes-loupes partent à la découverte de la biodiversité exceptionnelle de la place forte.

 

Nouveauté cette année : L’alliance des saveurs et du patrimoine !

L’ancien bâtiment militaire, classé monument national et inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, se reconvertit dans la culture de champignon et l’affinage de fromages.

NICOLAS WAGNER y a installé sa champignonnière bio dans six chambrées du bâtiment. Il produit aujourd’hui des pleurotes et prochainement des shiitakés,…

LA FROMAGERIE DE MONTBARDON ET LA COOPERATIVE LAITIERE DES ALPES DU SUD ont pris place également dans six salles qu’ils ont transformé en caves d’affinage pour leurs fromages. Un circuit de visite sera possible grâce à une galerie vitrée qui courra le long des caves.

 

TM


0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios