Hautes Alpes : entre plébiscites et indécisions au programme de ce premier tour

Hautes Alpes : entre plébiscites et indécisions au programme de ce premier tour

POLITIQUE / Dans ce contexte très particulier avec cette crise du coronavirus, l’absentéisme s’est fait très nettement sentir avec un taux de participation de 35.91% contre 55.28 en 2014. Malgré tout, ce premier tour permet de mettre en avant des constats clairs : les électeurs ont confiance en leur maire avec de nombreux édiles élus dès ce dimanche

 

- Hautes Alpes -

 

Ville-préfecture des Hautes-Alpes, Gap n’a pas laissé place au suspense en élisant dès le premier tour Roger Didier (54,18%) pour un nouveau mandat. Six ans de plus pour l’édile de la capitale douce en poste depuis 2007 qui devance les listes orientées à gauche « Ambitions pour Gap » (32,74%) et « Gap Autrement » (13,07%). Une victoire teintée pour les deux perdantes du jour par l’absentéisme qui atteint près de 65%.

Autre maire de longue date, Chantal Eyméoud (57,77%) a remporté son duel face à son ancien adjoint Marc Viossat (44,23%) à Embrun. Une satisfaction pour l’élue de la « petite Nice des Alpes » qui est émue par cette confiance une nouvelle fois renouvelée par les Embrunais. Une habitude qui se réitére depuis 2001.

À Laragne Montéglin, c’est également avec une grande émotion que le maire sortant Jean-Marc Duprat (52,04%) remporte cette élection municipale face à la liste de Maurice Brun (47,96%) . Arrivé en poste suite à la démission d’Henriette Martinez pour raisons personnelles, l’édile dédie cette victoire à son amie de longue date qui porte avec lui ce bilan qui a convaincu les Laragnais.

 

On mise sur la continuité avec l'élection de nombreux maires sortants dès le premier tour

Un bilan qui a également convaincu les électeurs de nombreuses communes de plus de 1000 habitants qui ont ainsi permis à leurs maires sortants de célébrer dès ce premier tour : Jöel Bonnafoux à La Bâtie Neuve, Jean-Marie Barral à Chateauroux les Alpes, Christian Durand à Chorges, Jean-Pierre Gandois à Crots, Gérard Nicolas à Val Buëch Méouge, Maurice Chautant à La Roche des Arnauds, Laurent Daumark à Saint Bonnet en Champsaur, Serge Giordano à Saint Martin de Queyrières, Victor Bérenguel à Savines le Lac, Jean-Michel Arnaud à Tallard et finalement Sébastien Fine à Villar Saint Pancrace.

 

Christian Gilardeau, la suprise veynoise

C’est Veynes qui a offert la grande surprise de cette soirée électorale avec la victoire de la liste « Un Horizon pour Veynes » (50,58%) mené par Christian Gilardeau Truffinet. Et ce dès le premier tour. Avec le maire René Moreau non-candidat à sa propre succession, la majorité municipale s’est réunie autour de la candidature de l’adjointe à l’urbanisme et conseillère départementale, Bernadette Saudemont. Un ticket qui ne s’est pas révélé gagnant pour cette liste orientée à droite tout comme celle de l’autre perdant de ce premier tour, Marc Ventre. Une défaite pour la droite qui doit rendre à l’opposition cette mairie qui était une chasse gardée durant des années de la gauche.

À Guillestre, ce n’est pas seulement la majorité qui est renversée mais son édile. Dans le Queyras, les électeurs ont décidé de voter majoritairement pour la liste « Guillestre Ensemble » de Christine Portevin (62,92%) laissant ainsi sur le carreau le maire sortant, Bernard Leterrier (37,08%).

 

L'indécision briançonnaise

Des surprises donc mais également des seconds tours ouverts pour deux communes et pas les moindres : Briançon et L’Argentière La Bessée. Avec 37,38% des voix, c’est en tête que se retrouve Arnaud Murgia à l’issue de ce premier tour des élections municipales à Briançon. Le candidat Les Républicains de la cité fortifiée devance le maire sortant Gérard Fromm (19,15%), Romain Gryzka (19,03%) et la liste citoyenne d’Aurélie Poyau (18,62%). Le grand perdant de cette soirée est sans conteste le candidat en marche Stéphan Jules qui a seulement récolté 5,82% des suffrages.

 

Du côté de l’ancien fief de Joël Giraud, désormais député des Hautes Alpes, le suspense est à son comble avec trois candidats dans un mouchoir de poche. « Demain nous appartient » de Marie-Noëlle Disdier est en tête avec 34,59% des voix, juste devant le maire sortant Patrick Vigne avec 34,16% et finalement 31,25 % pour Alice Prud'homme avec sa liste « Unis pour L'Argentière La Bessée ». Une triangulaire des plus indécises nous attend dimanche prochain si le second tour de ces élections municipales ô combien atypiques aura bel et bien lieu.

Et puis notez que dans le Dévoluy, Jean-Marie Bernard, Président du Département des Hautes-Alpes n'a pas été élu sur cette commune de moins de 1.000 votants.

 

C.Lourenço



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios