Hautes-Alpes : quel avenir pour la station de Céüze ?

Hautes-Alpes : quel avenir pour la station de Céüze ?
crédit photo : Céüze Passion

TOURISME / La com-com du Buëch Dévoluy arrête d’exploiter les remontées mécaniques

 

- Hautes-Alpes -

 

Quel avenir pour la station de Céüze ? C’est la question que se pose l’association Céüze Passion. La station est à l’arrêt depuis trois saisons et l’avenir s’assombrit de jours en jours. Une procédure de délégation de service public avait été lancée il y a quelques mois par la Communauté de communes du Buëch-Dévoluy. Ce lundi, une commission s’est réunie pour examiner la seule candidature qui avait été reçue. L’offre n’a pas été retenue. Selon Jean-Marie Bernard, Président du Département des Hautes-Alpes et Président de la com-com Buëch-Dévoluy, « l’offre n’est pas conforme au cahier des charges. La commission de délégation de service public a décidé de me proposer à moi, Président, de ne pas donner une suite favorable à cette demande. La com-com a eu une compétence sur l’exploitation des remontées mécaniques de Céüze, donc aujourd’hui nous, on fait un constat négatif ».

 

La com-com du Buëch Dévoluy arrête d’exploiter les remontées mécaniques explique J.M Bernard

 

La décision doit être actée au prochain conseil communautaire selon Jean-Marie Bernard, « nous collectivité, on veut bien faire presque 1.5 millions d’euros d’investissement pour garantir l’aspect neige, mais à vous, exploitants, d’amener des garanties, de nous accompagner pendant dix ans. On ne peut pas faire des investissements qu’on va payer pendant quinze ans ».

 

« Ça résulte d’une gestion catastrophique depuis de nombreuses années », S. Serres

 

Pour l’association Céüze Passion, qui organise des évènements pour dynamiser la station, ce n’est pas vraiment une surprise, même si la déception est bien réelle. « On a senti un gros manque de volonté, depuis quelques mois » explique sur Alpes 1 Sébastien Serres, Président de l’association qui ajoute, « il y a eu un manque de vision car on est en retard sur les canons à neige. Il y a eu des querelles de clochers ».

 

Alors que les remontées mécaniques sont la propriété de la commune de Manteyer, pour Jean-Marie Bernard, « il faudra qu’elle prenne des décisions sur ce que l’on va faire sur cette montagne de Céüze. On laisse comment ça ou on essaye de recevoir du public sur des activités de pleine nature ». Il faudra donc attendre les élections municipales pour savoir vers quoi la station va pouvoir s’orienter.

Le reportage d'Aurore Vallauri :



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios