Hautes-Alpes : « mettre de l’humanité derrière chaque dossier »

Hautes-Alpes : « mettre de l’humanité derrière chaque dossier »

JUSTICE / Florent Crouhy est le nouveau procureur du Parquet de Gap

 

- Hautes-Alpes - 

 

Nouveau procureur, nouveau cap ? Florent Crouhy a pris depuis quelques semaines ses fonctions au sein du Parquet de Gap en tant que procureur, il remplace Raphaël Balland. Après avoir débuté au parquet de Dunkerque, rejoint la Cour d’Appel d’Aix en Provence, puis le tribunal de grande instance de Marseille avant de devenir substitut général de la Cour d’Appel de Grenoble, c’est à nouveau un territoire montagnard qui s’offre à lui. Avec un parquet où il n’y a aucun poste vacant, « il faut saluer les efforts faits par le ministère, notamment sur les postes de magistrats. Je ne suis pas à plaindre », explique-t-il alors qu’en janvier 2018, son prédécesseur Raphaël Balland lançait, dans un cri de détresse, « à force de crier dans le désert, je deviens aphone ». L’extinction de voix, ce n’est donc pas pour tout de suite pour Florent Crouhy.

 

« Individualiser mon action et ne pas avoir une mécanique de la loi pénale », F. Crouhy

 

Un procureur qui veut adopter une méthode « souple et bienveillante » dans le management pour « avoir l’adhésion de mes collaborateurs » et mettre de « l’humanité » dans l’action publique « car derrière chaque dossier, il y a un délinquant et une victime. La décision qui est prise doit apaiser la société et éviter la réitération des faits. Je veux individualiser mon action et ne pas avoir une mécanique de la loi pénale ».

 

Drame migratoire, « une application bienveillante de la loi pénale »

Un sujet sur lequel le nouveau procureur est attendu : le drame migratoire, « comme tout citoyen, je ne peux me réjouir du drame de ces migrants qui, s’ils n’étaient pas en difficulté, ne viendraient pas sur notre territoire. Ce sont des personnes vulnérables que le droit doit aussi protéger ». Quant au délit de solidarité ? « Le rôle de tout citoyen est d’apporter de l’aide, je ferai une application bienveillante de la loi pénale à l’égard des personnes qui rencontrent une personne en difficulté sur le territoire français et lui apportent de l’aide ».

 

Violences conjugales, les mains courantes prohibées

Un dossier pris à bras le corps dès son arrivée par Florent Crouhy, ce sont les violences conjugales. Fini le temps où les victimes repartaient du poste avec une main courante, « un protocole a été signé pour la prohiber. Toute personne qui se dit victime dépose plainte ou est entendue. Toutes ces auditions sont transmises 48 heures après à une association d’aide aux victimes qui fait une évaluation ».

 

« Stupéfiants, tolérance zéro avec des mesures alternatives pour les consommateurs », F. Crouhy

 

Le trafic de stupéfiants fera partie de ses luttes, alors que les Hautes-Alpes peuvent sembler victimes de leur géographie, entre l’Italie, Grenoble, Aix-en-Provence et Marseille, « les voies de circulation sont en effet simples pour venir à Gap. Il y a aussi l’arrivée de touristes dans une période réduite ». Quelle sera alors son approche ? Toujours la même tolérance zéro déployée depuis plusieurs années par le parquet, mais « s’attaquer à l’angle du consommateur sous le thème de la santé publique, avec des mesures alternatives et d’accompagnement ».  

 

C. Cava Michard



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios