Hautes-Alpes : tensions à Laragne-Montéglin entre les gilets jaunes et le maire

Hautes-Alpes : tensions à Laragne-Montéglin entre les gilets jaunes et le maire

SOCIAL / Trois manifestants ont été reçus par le maire Jean-Marc Duprat ce mercredi matin, mais les membres du mouvement dénoncent une politique discriminatoire à leur encontre.

 

- Hautes-Alpes -

 

Trois gilets jaunes ont été reçus ce mercredi matin par le maire de Laragne-Montéglin Jean-Marc Duprat. Les manifestants fluos lui reprochent de refuser l’installation d’une caravane à la place des cabanes en bois à leur point de rassemblement, alors qu’il avait donné son accord il y a quelques semaines. Contacté, l’élu explique qu’il avait donné son feu vert en raison des températures hivernales. Mais ces derniers temps, avec la météo printanière qui perdure dans les Alpes du Sud, Jean-Marc Duprat a changé de cap. La priorité pour lui est de préparer la saison estivale et de « nettoyer » les alentours du rond-point et de le « rendre aux Laragnais ».

Une aberration pour les manifestants qui considèrent que l’été est encore loin. Ils déplorent le fait qu’ils n’auront plus d’abris en cas de pluie ou de retour du froid. Autre point de divergence : les gilets jaunes affirment que Jean-Marc Duprat a annoncé que le rond-point allait être évacué. Ce que conteste formellement le maire. L’élu déclare que les membres du mouvement jaune peuvent continuer à se rassembler, mais sans construire de cabanes, allumer de feux ou installer des banderoles car cela « nuit à l’image de la commune ». Il ajoute que la présence de cabanes en bois est dangereuse en raison du risque d’incendie.

 

Des pertes financières pour les commerçants ?

Pour les gilets jaunes, le maire a « changé son fusil d’épaule » et mène une politique discriminatoire à leur encontre. Par ailleurs, le maire de Laragne-Montéglin dit avoir reçu des plaintes de commerçants qui perdent du chiffre d’affaires en raison du mouvement des gilets jaunes. L’association des commerçants lui a adressé une lettre pour réclamer la fin des manifestations. Les gilets jaunes déclarent quant à eux avoir fait le tour des commerçants de la commune et que 80% d’entre eux les soutiennent et n’ont pas subi de pertes financières.

 

H. Sarracanie



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios