Hautes-Alpes : Gap, agression au couteau, la piste terroriste écartée par le parquet de Gap

Hautes-Alpes : Gap, agression au couteau, la piste terroriste écartée par le parquet de Gap

FAIT DIVERS / Un homme a été placé en garde à vue pour tentative de meurtre après avoir agressé trois personne à l’arme blanche puis menacé des policiers qui l’ont interpellé, ce samedi, à Gap.

 

- Hautes-Alpes -

 

Le parquet écarte, « pour le moment », le mobile terroriste après l’agression de trois personnes, ce samedi après-midi, à Gap. A ce stade de l’enquête, indique le procureur de la République de Gap, Raphaël Balland, « aucun élément […] n’a mis en évidence un quelconque mobile terroriste, ni aucun élément de radicalisation, y compris dans le cadre des perquisitions effectuées au domicile du mis en cause ».

 

Un Gapençais de 46 ans est soupçonné d’avoir asséné des coups avec un couteau de cuisine à une femme de 46 ans et un homme de 74 ans qui se trouvait à l’intérieur du Monoprix de la rue Carnot. C’est dans cette allée principale de la capitale douce que le suspect aurait à nouveau blessé un homme de 65 ans, avant de menacer d’autres personnes dans le tabac Le Marigny.

 

L’agresseur se serait ensuite dirigé vers le commissariat pour s’en prendre à des policiers dont l’un d’entre eux l’aurait désarmé, puis interpellé. L’homme a donc été placé en garde à vue pour tentative de meurtre. Il fait déjà l’objet de poursuites dans le cadre d’une affaire de dégradation pour laquelle il a effectué un séjour en hôpital psychiatrique. Les trois victimes ont été conduites à l’hôpital de Gap mais leurs jours ne sont pas en danger. 

 

LR



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios