Hautes-Alpes : « oui au dialogue avec les gilets jaunes, non à la spirale d’une violence infernale », lance LREM

Hautes-Alpes : « oui au dialogue avec les gilets jaunes, non à la spirale d’une violence infernale », lance LREM

POLITIQUE / À la veille de l’acte IV des gilets jaunes, le parti présidentiel dans les Hautes-Alpes relaie un appel « Stop violences ».

 

- Hautes-Alpes - 

 

À la veille de l’acte IV des Gilets Jaunes, la République en Marche dans les Hautes-Alpes lance un appel « Stop violences ». « Si le droit de manifester est un droit fondamental, nous condamnons de la manière la plus ferme possible ces agissements de factieux et de gilets jaunes radicalisés qui entachent ce mouvement lui-même », écrivent les responsables qui en appellent au dialogue « car c’est par lui que nous sortirons de la crise ». Le parti présidentiel invite donc les citoyens à venir le rencontrer pour dialoguer. Alors que le grand débat national sur la transition écologique débutera le 15 décembre prochain, la délégation haut-alpine invite les citoyens, avant que le mouvement ne produise son rapport en réponse à cette consultation.

 

« Les violences et postures révolutionnaires ne peuvent mener qu’à la guerre civile suivie d’une dictature sanglante »

 

Marc Bourgeois, le délégué LREM des Hautes-Alpes, appelle à poursuivre et « approfondir les discussions avec les gilets jaunes qui souhaitent dialoguer et rechercher collectivement les solutions aux vraies questions soulevées », et condamne « avec la plus grande fermeté les violences et les postures révolutionnaires qui ne peuvent mener qu’à la guerre civile suivie d’une dictature sanglante, ce sont aucun démocrate ne veut ».

 

C. Michard



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios