Hautes-Alpes : « on marche sur la tête ! », journée d’action ce mardi à Gap

Hautes-Alpes : « on marche sur la tête ! », journée d’action ce mardi à Gap

SOCIÉTÉ / Une mobilisation qui se veut intergénérationnelle : salariés, retraités, étudiants, demandeurs d’emplois, tous sont invités à descendre dans la rue « pour dire non aux politiques du Gouvernement ».

 

- Hautes-Alpes -

 

« On marche sur la tête ! », journée d’action le mardi 9 octobre à Gap. Une journée de mobilisation à l’appel de la CGT, FO, FSU, Solidaires, FIDL , UNEF et UNL. Une mobilisation qui se veut intergénérationnelle : salariés, retraités, étudiants, demandeurs d’emplois, tous sont invités à descendre dans la rue « pour dire non aux politiques du Gouvernement ». Un rassemblement à 10h avec des arrêts devant des lieux stratégiques : inspection académique, gare de Gap, sécurité sociale, Pôle Emploi, Caisse régionale de retraites. Aucun arrêt n’est par contre prévu devant la préfecture, «  c’est inutile » lance l’intersyndicale, « il n’y a aucun dialogue social ».

 

 

« Il n’y a rien qui va dans l’ensemble des réformes et des propositions de ce gouvernement ». C. Schuller

 

« On installe une politique d’austérité pour tout le monde : les salariés, les jeunes, les privés d’emplois, les retraités. Tout ce que l’on voit, c’est que les 3 à 4% des plus riches bénéficient de politiques qui vont encore augmenter leurs pouvoirs d’achat et leurs revenus » indique sur Alpes 1 Christian Schuller, secrétaire général de la CGT Hautes-Alpes.

 

Les retraités mobilisés durant trois journées

Le 3 octobre dernier, les organisations syndicales des retraités ont déposé une lettre ouverte pour les deux députés des Hautes-Alpes afin de revenir sur leurs revendications. Les retraités qui seront mobilisés le 9 octobre mais aussi le 18 octobre où ils espèrent, eux, être reçus par la préfète des Hautes-Alpes. Deux revendications principales. « Il s’agit de demander une nouvelle loi de finances rectificative pour revenir sur le blocage des pensions et la hausse de la CSG. Et il s’agit aussi de poser des questions, et d’avoir des réponses précises, concernant la réforme de la retraite, enfin la contre-réforme de la retraite. On pense vraiment qu’il y a un vrai risque d’avoir des baisses des pensions » explique Gérard Frey, le secrétaire général de l’Union syndical des retraités CGT des Hautes-Alpes qui représente l’intersyndicale pour ces mobilisations.

 

A. Vallauri



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios