Hautes-Alpes : deux loups pourront être tués en l'espace d'un mois

Hautes-Alpes : deux loups pourront être tués en l'espace d'un mois

ENVIRONNEMENT / La préfecture des Hautes-Alpes a pris un arrêté de tir de prélèvement.

 

- Hautes-Alpes - 

 

Un tir de prélèvement simple autorisé dans les Hautes-Alpes. Décision de la préfète Cécile Bigot-Dekeyzer alors que la pression de prédation s’est fortement accentuée au mois de septembre, après une période où le nombre de victimes d’attaques était en baisse. Une diminution de plus de 30 % selon les services préfectoraux. Ce tir entrera en vigueur ce jeudi pour une durée d’un mois, deux loups pourront être tués à l’occasion d’opérations d’affût ou de battues conduites par les lieutenants de louveterie sous le contrôle de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage.

34 tirs de défense renforcée sont aussi en vigueur, ils permettent l’intervention de 10 chasseurs sous la coordination d’un lieutenant de louveterie, et s’ajoutent aux 393 tirs de défense simple en vigueur. Sept canidés ont été prélevés dans le département depuis le début de l’année. La préfecture qui annonce également la venue prochaine de Stéphane Bouillon, le préfet coordonnateur du plan national d’actions sur le loup.

 

C. Michard



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios