Hautes-Alpes : (MAJ) fièvre charbonneuse, la FDSEA et les JA vont porter plainte contre X ce jeudi

Hautes-Alpes : (MAJ) fièvre charbonneuse, la FDSEA et les JA vont porter plainte contre X ce jeudi

ENVIRONNEMENT / La FDSEA pose la question d'un lien de cause à effet entre les travaux de RTE "Haute-Durance" et l'apparition de la fièvre charbonneuse dans le département.

 

- Hautes-Alpes -

 

Fièvre charbonneuse, la FDSEA 05 et les JA 05 vont porter plainte contre X ce jeudi. Ils s’interrogent sur le départ de cette maladie sur le département. Une maladie dû à la bactérie Bacillus anthracis qui provient du sol. Une bactérie qui peut parfois être présente depuis plusieurs années et remonter à la surface en fonction des aléas climatiques ou de mouvements de terrain selon l’ARS, l’Agence Régionale de Santé. Les animaux herbivores sont donc particulièrement sensibles à cette maladie, qui se manifeste sous la forme d’une forte fièvre, avec des symptômes évoluant rapidement vers la mort.

Sur le département 50 bêtes sont décédées, 13 communes sont touchées. Les premières ont été les communes de La Bâtie Neuve et de Montgardin.

 

En savoir plus >>>  Hautes-Alpes : la Préfecture prend des mesures contre la fièvre charbonneuse

 

« La maladie n'est pas ressortie toute seule! On se pose des questions et on voudrait des réponses », S. Hauser.

 

« On se pose des questions sur le départ de la maladie. Elle est apparue alors que nos anciens ne s’en rappellent pas. Des sécheresses, il y en a eu des pires, comme 2003, et la maladie n’est pas ressortie. Pour nous, elle n’est pas ressortie toute seule » explique sur Alpes 1 Sandrine Hauser, Secrétaire Générale de la FDSEA 05. « Le départ est quand même sur Montgardin, La Bâtie Neuve, Chorges et ce sont des endroits où il y a eu des travaux avec l’apparition des pylônes (RTE Haute-Durance). On se pose la question si malheureusement il ne nous aurait pas sorti la bactérie. Les exploitations sont juste dessous » souligne la secrétaire générale.

 

La FDSEA qui se dit inquiète aussi concernant le stock de vaccins, si un élevage important venait à être touché. En effet, 200 flacons sont dans les Hautes-Alpes, ils permettent de vacciner 5.000 bovins ou 10.000 ovins. 400 autres arriveront seulement fin septembre, début octobre.

À lire également : Hautes-Alpes : fièvre charbonneuse, 54 personnes ont reçu un traitement préventif

 

A. Vallauri



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios