Hautes-Alpes : quid des moyens contre le loup ?

Hautes-Alpes : quid des moyens contre le loup ?

AGRICULTURE / La sénatrice des Hautes-Alpes, Patricia Morhet-Richaud, a interpellé le gouvernement ce mercredi

 

- Hautes-Alpes - 

 

Quid des moyens affectés aux brigades de louveterie ? C’est le sens de la question qui a été posée ce mercredi par la sénatrice des Hautes-Alpes, Patricia Morhet-Richaud, lors de la séance des questions orales au gouvernement. La Parlementaire a interpellé le Ministre de l’agriculture sur les moyens affectés, c’est la secrétaire d’État Brune Poirson qui lui a répondu en affirmant que le nouveau plan loup 2018-2023 prévoit la création d’une équipe de louvetiers dans les départements où des dommages lupins sont constatés. Une équipe déjà en fonction dans les Hautes-Alpes, autour de 11 lieutenants nommés par le préfet. Mais selon Patricia Morhet-Richaud, il manque des « moyens matériels ». Si le Gouvernement a garanti l’apport d’une enveloppe de 142.000 euros mise à disposition des préfets pour acquérir des caméras thermiques, la Sénatrice haut-alpine regrette un manque de précision quant à ces annonces et se demande d’où viendront ces fonds « qui n’iront pas à l’installation des jeunes agriculteurs par exemple ».

 

C. Michard



1 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios